Faut il croire en la science ?

Pages: 32 (7855 mots) Publié le: 3 janvier 2012
Sujet : Faut-il croire en la science ?

NB :
Indiquer plus clairement les thèses défendues, être plus explicite. Revenir plus souvent au sujet lui même : « étant donné ce que nous venons de dire, on peut dire que… » Argumenter en son nom propre, mener sa barque. Introduction trop sommaire, bien conduire les analyses décisives, la problématique vient trop vite.
Croire en c’est croire en laparole, en la foi, avoir confiance. Bien différencier science ancienne et moderne. Tendances au hors sujet ou sous sujet. Dimension théorique et pratique du « croire en ».

« Croire en » la science qu’est ce que cela veut dire ? Nécessité morale à croire dans les apports de la science pour l’humanité. Croire en ce que la science peut apporter à l’humanité. Nécessité. Mais il faut aussi penser aupossible. On pourrait peut être y croire, conditionnellement, en posant des conditions. Pouvoir y croire est plus possible que devoir y croire.
1er sens Faut il tenir pour vrai ?
2e Adhérer subjectivement sans preuve. Contradiction conceptuelle entre croire et science.
3e l’adhésion subjective avec conscience de l’incertitude. Considérer comme vraisemblable, plus ou moins probable.L’adhésion est donc critique, lucide, réflexive.
Sur le plan morale le fait de se fier, d’avoir confiance. Confiance dans les capacités, dans la probité du discours du savant. La foi en parallèle avec la croyance en Dieu. Je peux croire en la science comme s’il s’agissait d’une attitude religieuse, la science pour sauver, guider l’humanité.

Tenir pour vrai ce que la science nous dit, adhérersubjectivement sans preuve, adhérer avec conscience plus ou moins claire du mode d’adhésion, confiance dans ce qu’elle fait et peut encore faire dans l’avenir, avoir foi dans ce que la science peut nous apporter.

Les présupposés logiques. On y a sans doute cru puisque l’on demande. Présupposés chronologiques ou culturels. Qu’on n’y croit peut être plus vraiment. Que la relation de confiance est brisée,que la défiance est le cas. La science est l’objet d’un doute, quant à son évolution, quant à son devenir. Fait référence au positivisme et au scientisme.
Si on prend la croyance comme tenir pour vrai, adhésion avec confiance des limites : pas de tension conceptuelle. Mais dans l’adhésion subjective sans preuve cela s’oppose frontalement.
Entre le faut il nécessité morale ou logique, doubletension conceptuelle.
Croire en la science oui mais laquelle ? Caractère lacunaire du discours scientifique.
Si je tiens la science pour autre chose qu’un savoir véritable, si je récuse toute adhésion, tout tenir pour vrai de la science, d’où suis-je entrain de parler moi ? Ne suis pas entrain d’utiliser les principes de la raison ? N’est ce pas un discours qui prétend encore à une forme descientificité ?

Doit on tenir pour vrai ce que dit la science ? Quel crédit lui donner ?
Faut il avoir confiance dans ce qu’elle peut apporter ? Facteur possible de progrès ou méfiance ?

Problématique : En quel sens est il légitime de croire en la science ? Au double sens de tenir pour vrai et d’avoir confiance en elle. Ne devons nous pas nous méfier voir même nous défier de toute formed’adhésion naïve à la science ? Comment constituer une croyance lucide et critique ? C’est à dire accompagnée de la conscience de ses limites en la science, entre l’adhésion naïve d’un côté et le soupçon de défiance généralisée de l’autre.
La croyance en la science comme idéal régulateur.

I. La légitime croyance en la science.

A. On peut croire en la science du point de vue de ses résultats.

1.Parce que seul le savoir peut être véritablement cru.
En effet croire dans son sens large et premier c’est tenir pour vrai. Or que peut on tenir pour vrai ? Ce qui est proprement fondé. Qu’est ce que la science ? Le domaine de la connaissance, du savoir, du savoir par excellence. Si donc la science est le domaine de l’établissement du vrai, il semble fondé de croire en elle.
2. Qu’est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut il croire a la science
  • Croire en la science ?
  • Faut-il croire pour savoir ?
  • Ne faut-il croire que ce que l'on voit?
  • Faut il croire les journalistes
  • Faut-il croire au progrès?
  • Faut-il croire à la parole ?
  • Faut t'il croire les journalistes ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !