Faut-il forcément remonter à ses origines pour écrire son autobiographie?

1795 mots 8 pages
Nous sommes en présence d’un corpus de textes dont le registre est autobiographique. Nous pouvons constater que l’enfance y occupe une très grande place. Néanmoins dans une autobiographie les origines de l’auteur ne sont pas toujours présentes. C’est pourquoi, à partir de ces constats, nous allons nous demander si pour écrire son autobiographie, il est nécessaire pour l’auteur de remonter à ses origines. Dans un premier temps, nous verrons que l’autobiographie nécessite effectivement une remontée aux origines, ensuite nous verrons que l’autobiographie peut être un moyen de dénonciation face à un événement vécu.

Tout d’abord nous pouvons constater qu’une autobiographie peut être réalisée pour comprendre celui que nous sommes devenus, il paraît nécessaire pour cela de s’analyser et analyser celui que nous étions auparavant pour simplement comprendre comment et pourquoi nous sommes cette personne là aujourd’hui. Celui que nous sommes s’est forgé avec le temps et donc avec le passé également. C’est lui et l’éducation reçue qui nous construit. C’est pourquoi dans Enfance, Nathalie Sarraute à travers ses bribes de souvenirs, tente d’expliquer son enfance avec sa mère trop distante à son goût ; elle tente alors de se comprendre elle-même. Pour cela, elle emploie justement ses deux personnes. L’adulte qu’elle est, ainsi que l’enfant qu’elle fut. Elle fait alors un bilan. Nous pouvons alors remarquer que notre présent peut être le fruit de choix, d’événements passés. Par exemple dans Confessions, Rousseau écrit : « Qui croirait que ce châtiment d'enfant, reçu à huit ans par la main d'une fille de trente ans, a décidé de mes goûts, de mes désirs, de mes passions, de moi pour le reste de ma vie? » L’autobiographie peut alors vite devenir une quête vers soi-même. Une façon de mieux se comprendre, de mieux s’accepter.
Voilà pourquoi l’autobiographie peut aussi avoir un rôle thérapeutique. Ecrire pour se libérer, libérer sa conscience, son âme. Cela peut être comme le

en relation

  • L'age d'homme
    83377 mots | 334 pages
  • Enfance de nathalie sarraute
    32821 mots | 132 pages
  • Culture générale
    8950 mots | 36 pages
  • Confessions
    5352 mots | 22 pages
  • De la multiplicité des instances narratives a l'autobiographie fictive de Léon l'Africain
    44837 mots | 180 pages
  • L'espace intime de la vagabonde dans l'oeuvre de colette
    43973 mots | 176 pages
  • Le siècle des lumières
    21617 mots | 87 pages
  • Coucou
    56077 mots | 225 pages
  • Réviser son bac avec le monde
    81732 mots | 327 pages
  • Aproubek
    27243 mots | 109 pages