Faut-il opposer l'imaginaire et le réel ?

Pages: 13 (3166 mots) Publié le: 9 octobre 2010
Sujet : Faut-il opposer l’imaginaire et le réel ?

Travailler sur le « faut » : pas une opposition de fait mais que l’on doit construire : selon quels critères et en vue de quoi les opposer ?
Voir quelle notion est principale, voir laquelle s’articule à l’autre ce qui nous permettra de définir et l’une et l’autre notion à partir toujours d’une notion principale.

Intro : « Ce que nous disonsêtre réellement une image, un semblant, demande l’Etranger d’Elée dans le Sophiste de Platon en 240b, c’est ce qui sans être réellement non existant, n’existe pas cependant. » Ce que met en évidence l’image c’est le paradoxe du réel : le semblant, le reflet de ce qui existe a également une existence (mentale si vous voulez) sans avoir une existence physique ou corporelle. Il n’est pas pur néant,un non-existant absolu mais un non-existant relatif. A quoi est-il relatif ? Déjà à son producteur, celui qui produit l’image ou le semblant.
[Commencer une dissertation par une citation est toujours dangereux puisqu’en intro on ne vous demande pas d’expliquer mais de poser la problématique. Or, citer sans expliquer ne sert à rien… Si vous devez quand même introduire par une citation, il faudraque ce soit dans un but précis – des reprises dans l’argumentation comme on va le faire ici.]
A partir de là, il faut déjà opérer une distinction, à partir justement de cette idée de production : l’imaginaire n’est pas l’imagination. L’imaginaire n’est pas une faculté de production d’images mais la production d’images si l’on peut dire chimériques, coupées du réel. Bien sûr il nous faudraétablir le critère de cette distinction du réel et de la chimère. Quoiqu’il en soit, suivant cette première définition, l’imaginaire participe du non-être : non-être en tant qu’il ne prend pas pour modèle un être déjà existant ou bien présent.
Or, si le contenu réel effectif de l’imaginaire ne peut être que du domaine du potentiel (puisque non effectif) voire de l’improbable (comme la compositiond’éléments réels comme le centaure, la sphinge, etc.) il n’en reste pas moins que cette forme de non-être est. Et c’est là que se situe le paradoxe : la représentation imaginaire ne semble pas avoir pour modèle le réel, elle est, existe même en contre du réel et pourtant prend l’apparence du réel. Comment alors une image en tant que « seulement » image peut être un simulacre c’est-à-dire, d’unecertaine façon, simulation du réel ?
Dans cette perspective, avant de savoir s’il faut opposer l’imaginaire et le réel, il faut savoir selon quels critères on peut les opposer. Sans perdre de vue le paradoxe posé par l’Etranger d’Elée, il s’agira avant tout de comprendre ce paradoxe d’un point de vue épistémologique et interroger la valeur de vérité de l’imaginaire. Cela nous permettra ensuite dedéterminer le caractère négatif de l’imaginaire et enfin en comprendre sa portée : en tant que négatif, l’imaginaire nie-t-il le réel ou au contraire le révèle-t-il ? Cf. négatif en photographie
Nous allons partir d’une certaine identification de l’imaginaire et de l’imagination pour ensuite déterminer toujours plus précisément l’imaginaire pour savoir s’il faut ou non l’opposer au réel.

1erpartie : L’inadéquation du réel et du phantasma (image en grec)

A. La connaissance imaginaire

Dans une première approche, il semble que la clé du problème se situe dans la manière même de le poser c’est-à-dire dans le « faut-il » : selon quel critère faut-il opposer imaginaire et réel ou plutôt en vue de quoi et à quoi sert-il de les opposer ? C’est toujours du point de vue de la connaissancequ’il faut opposer le réel à l’imaginaire, afin précisément de rendre possible une connaissance, en rupture avec toute semblance, avec la simple imagination. Si le « il faut » est si impératif c’est en raison de la réelle existence de l’image, voire d’une connaissance imaginaire. En quoi est-elle réelle ?
En effet, avant même de savoir quel est son contenu, il est tout-à-fait possible de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut-il opposer langage et réel ?
  • Faut-il opposer la matière et l'esprit
  • Faut-il opposer foi et raison ?
  • Voyage réel et voyage de l’imaginaire
  • Faut-il opposer nature et culture ?
  • Faut-il opposer durkheim et weber ?
  • Y a t-il une frontière entre le réel et l’imaginaire ? |
  • Faut il opposer la religion à la raison ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !