Faut-il préférer la certitude au doute ?

Pages: 8 (1876 mots) Publié le: 6 novembre 2010
Faut-il préférer la certitude au doute ?

Lorsqu’on est certain, on est à la fois convaincu d’avoir raison et d’avoir la preuve que l’on détient la vérité. Au contraire, douter, c’est remettre en question des prétendues vérités. De nos jours, beaucoup d’Hommes sont certains d’avoir raison, notamment au niveau religieux, et on aurait tendance à leur tenir ce caractère comme une qualité grâce àl’assurance que la certitude leur procure. Cependant, il est incontestable qu’il n’existe objectivement qu’une seule vérité, et, par conséquent, puisque tout le monde n’a pas la même vision du monde, on peut dire que beaucoup d’Hommes ne détiennent pas la vérité et ne devraient donc peut-être pas être certains de leurs convictions. Peut-être devraient-ils se demander s’ils ont réellement raison, sile fondement de leurs certitudes est toujours incontestable, et donc douter de leurs propres vérités. Alors, faut-il vraiment préférer la certitude au doute parce qu’elle permet d’avancer en apportant de la confiance en soi et de l’assurance, tout en sachant que cela présente des risques d’aveuglement et d’enfermement dans un monde probablement illusoire ? Le doute semble empêcher d’avancerpuisqu’il permet difficilement de se décider, mais est-il négligeable pour autant ? Ne permettrait-il pas d’évoluer mais sur un plan spirituel, qui pourrait peut-être nous faire avancer de manière indirecte ? Nous verrons donc dans une première partie l’importance de la certitude dans notre monde, puis nous montrerons le danger que représente trop de certitude, pour en arriver à l’importance du doute.La certitude semble être un moyen de garder des repères : si on n’était certain de rien, alors tout serait ambigu, l’hésitation serait constamment présente, et les conséquences seraient sûrement désastreuses : beaucoup de personnes perdraient probablement l’esprit, se sentant complètement perdues dans un monde ou tout serait précaire, rien ne serait sûr et où il n’y aurait donc jamais aucunesécurité. Cela provoquerait certainement un état de panique générale. Le scepticisme, c’est-à-dire la remise en doute de toute vérité présumée, dans son absolu, bouleverserait donc toute pensée sur la vie, puisqu’on ne serait jamais sûr de rien. Les certitudes sont donc indispensables pour garder un lien avec le monde qui nous entoure, à condition qu’elles soient universelles. Par exemple, la femmes’accouple avec l’homme et non avec l’animal, c’est une certitude. Si le doute s’immisçait dans cette constatation, c’est le fondement même de notre espèce qui serait remis en question. C’est pourquoi la certitude permet de donner un sens à la vie. Si l’on ne vivait qu’avec des doutes, on ne saurait même pas pourquoi on vit et dans quel but, ce serait vraiment le désordre le plus total au niveaupsychologique.
Un monde sans certitudes serait non seulement chaotique, mais, plus dramatique encore, il serait insupportable : comment être sûr que l’on est heureux ? Peut-être que cet homme me ment, peut-être qu’on se moque de moi, peut-être que tout cela n’est qu’un rêve, peut-être que c’est une hallucination, je ne sais pas, rien n’est certain… L’Homme, ayant cette particularité qu’est la consciencede soi, est enclin à la recherche du bonheur. Ainsi, il faut qu’il ait l’espoir de parvenir à être heureux. Mais pour être heureux, il faut en avoir conscience, et donc en être certain. Or, douter constamment de son bonheur ne peux pas rendre heureux, comme l’a dit Zola, célèbre écrivain français du XIXème siècle : « Aucun bonheur n'est possible dans l'ignorance, la certitude seule fait la viecalme ». Un monde incertain serait donc totalement invivable à cause du manque de fondements qui formeraient un minimum de réalité indéniable nous servant de repère. Un tel monde est donc tout simplement impossible. Des certitudes s’imposent d’elles-mêmes, elles sont indispensables à toute vie humaine pour qu’elle ait un minimum de sens, qu’elle ne soit pas désorientée.

Cependant, la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut-il préférer le doute à la certitude ?
  • Faut il préférer le doute à la certitude?
  • Hedayat, doute, certitude
  • Du doute à la certitude
  • Faut-il aspirer à la certitude
  • Ce n'est pas le doute qui rend fou mais les certitudes
  • Faut
  • Faut-il préférer la liberté au bonheur

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !