Faut-il préférer l’illusion à la vérité ?

468 mots 2 pages
On dit parfois qu’ « il faut dire adieu à ses illusions », qu’on en est « victime », suggérant par là le caractère négatif de celles-ci. En effet, vivre dans l’illusion, c’est vivre dans un monde imaginaire, dans un monde de désirs et de fantasmes qui s’oppose à la réalité parfois brutale de l’existence, à la vérité d’un monde qui, s’il nous déplaît parfois, est pourtant le nôtre, celui de notre existence matérielle et corporelle comme de notre réalité sociale et économique. Nous vivons "hic et nunc" dans ce monde-ci et si nous voulons le changer, ne faut-il pas avant tout, que nous en prenions conscience ?
Cependant, est-il raisonnable de combattre toute illusion ? L’illusion, contrairement à l’erreur et au mensonge qui se caractérisent respectivement par la fausseté du jugement et l’intention manifeste de tromper, ne peut être réfutée. Croire que l’on peut devenir riche en jouant au loto ou qu’un jour on sera récompensé pour toutes les souffrances subies dans sa vie terrestre, ce sont là des croyances que nul argument rationnel ne pourra jamais réfuter [mise en avant du caractère nécessaire de l’illusion]. L’illusion a cela de particulier qu’elle persiste après démonstration ; c’est là une croyance irrationnelle mais nécessaire, propre au fait que nous soyons, comme le disait Spinoza, « des êtres de désir. »
Bien loin d’être seulement tromperie qui se joue de nous, (comme le suggère l’étymologie latine illudere, c-a-d « se jouer de »)
, tromperie dont il faudrait se débarrasser, l’illusion constitue, en réalité, une composante essentielle de nos vies humaines : par la richesse de notre imagination, nous créons un monde qui est plus conforme à nos attentes. Nous enracinant au plus profond de nos désirs et de nos exigences, l’illusion apaise nos angoisses existentielles et nous éclaire par un idéal rassurant qui, s’il reste inaccessible, a néanmoins le mérite de rendre nos vies plus douces. Si le but de l’homme est son bonheur, ne faut-il pas, en définitive,

en relation

  • Faut il préférer la vérité à l'illusion
    1816 mots | 8 pages
  • Faut-il toujours préférer la vérité à l'illusion ?
    5111 mots | 21 pages
  • Faut il toujours préférer la vérité à l'illusion ?
    996 mots | 4 pages
  • A la vérité qui dérange, doit-on préferer l'illusion qui reconforte ?
    993 mots | 4 pages
  • « Lorsque la vérité dérange, faut-il préférer l’illusion qui réconforte » ?
    1261 mots | 6 pages
  • Dissertation de Philosophie
    833 mots | 4 pages
  • Peut-on préférer l'illusion à la vérité ?
    948 mots | 4 pages
  • Faut-il vouloir la vérité a tout prix ?
    2822 mots | 12 pages
  • Dissertation
    3052 mots | 13 pages
  • Verité et illusion
    741 mots | 3 pages