Faut-il s'abstenir

630 mots 3 pages
Rudy NIEL TS2

Philosophie

Il s’agit de savoir si le fait de ne pas penser permet d’être heureux. Il parait évident que si on ne pense pas, on ne peut pas accomplir de choses qui permet d’être heureux. Pourtant, le fait de ne pas penser permet de ne pas se soucier des problèmes de la vie qui peut empêcher les personnes à être heureuses. Il faudra donc s’interroger sur la question suivante : Faut-il s’abstenir de penser pour être heureux ? Dans une première partie, nous évoquerons que penser peut compromettre le bonheur ; ensuite dans une autre partie nous parlerons que le bonheur est lié à la pensée ; et enfin nous nous tournerons vers une reformulation approfondie du problème initial.

Tout d’abord, il est important rappeler la signification du terme « penser », qui peut avoir plusieurs sens selon les philosophes. Le terme penser peut évoquer toute activité de l’esprit : vouloir, sentir, imaginer, entendre, etc. En effet, selon Platon, Aristote et Descartes, « penser » c’est concevoir, former des concepts ; contrairement Kant qui selon lui « penser » c’est juger ; alors que certains auteurs comme Hegel ou Hamelin pensent que « penser » c’est raisonner. Tous les hommes cherchent à être heureux, « n’est-il vrai que, nous autres hommes, désirons tous être heureux ». Cette phrase de Platon peut faire objet de nombreuses réflexions. C’est pourquoi penser peut nuire à être heureux, cela peut compromettre le bonheur des hommes. Penser au futur provoque de l’angoisse car on pense plus aux mauvaises choses qui pourraient nous arriver. Il en vient de même que penser au passé peut provoquer de la nostalgie et regret parce que on se souvient généralement des problèmes qu’on a vécu et on espère de ne pas les avoirs de nouveaux dans la vie future. Donc tout cela révèle que penser nuit au bonheur des hommes. Donc si les personnes recherches avant tout le bonheur, on peut parler de l’épicurisme.

Le bonheur peut être lié à la pensée. L’homme est conscient

en relation

  • Faut-il s’abstenir de penser pour être heureux ?
    1591 mots | 7 pages
  • faut-il s'abstenir de penser pour etre heureux ?
    1044 mots | 5 pages
  • « Faut-il s’abstenir de penser pour être heureux ? »
    905 mots | 4 pages
  • Faut il s'abstenir de penser pour étre heureux
    312 mots | 2 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux
    2071 mots | 9 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux ?
    313 mots | 2 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux ?
    1491 mots | 6 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux ?
    1591 mots | 7 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux
    380 mots | 2 pages
  • Faut il s'abstenir de penser pour etre heureux?
    379 mots | 2 pages