faut-il s'abstenir de penser pour etre heureux ?

1044 mots 5 pages
Faut-il s’abstenir de penser pour être heureux ? Nous sommes en présence d’un paradoxe : l’activité de penser, qui inclut toute activité intellectuelle et qui est propre à l’homme en ceci qu’elle nous différencie de l’animal qui lui vit uniquement par instinct, serait opposé au concept de bonheur c'est-à-dire de plaisir durable Il est ici question de savoir qu’est-ce qu’un homme heureux ? Le bonheur est un objet de recherche perpétuel pour l’Homme ; ici il ne convient pas de se demander qu’est-ce que le bonheur, mais bien ce qu’est un homme heureux – ce qui présuppose immédiatement qu’il est possible d’un homme qu’il soit heureux, et donc que le bonheur existe nécessairement. La question posée se penche ainsi sur la pensée de l’homme, une pensée que l’homme devrait s’interdire, devrait repousser pour pouvoir enfin parvenir à être heureux. Il peut paraitre évident et nous pensons souvent que la fonction de pensée est un obstacle au bonheur, puisque penser, c’est sortir de l’opinion, de l’illusion et de l’ignorance, Penser c’est bien souvent passer au-dessus de la simplicité de l’instant présent, ne pas profiter pleinement et ne pas voir le bonheur qui se trouve juste sous nos yeux et ressassant sans cesse une explication par l’exercice continu de la pensée. Cependant comme le dit Descartes « je pense donc je suis » il peut sembler impossible de vivre sans penser ; la fonction de penser en elle-même nous rendant humain en étant la caractéristique principale de notre humanité. Faut-il dans ces conditions s’abstenir de penser pour être heureux ? En quoi la pensée serait-elle une contrainte au bonheur ? Quelle répercutions aurait l’absence de pensées sur notre humanité ? La réponse qui peut paraitre la plus évidente est celle d’un bonheur inaccessible ou du moins difficilement accessible lorsque la pensée est trop présente. En effet, la pensée entraine la réflexion et la concentration ce qui empêche alors la distraction. La pensée peut donc

en relation

  • Faut-il s’abstenir de penser pour être heureux ?
    1591 mots | 7 pages
  • « Faut-il s’abstenir de penser pour être heureux ? »
    905 mots | 4 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux
    2071 mots | 9 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux ?
    313 mots | 2 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux ?
    1491 mots | 6 pages
  • Faut il s'abstenir de penser pour étre heureux
    312 mots | 2 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux ?
    1591 mots | 7 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux
    380 mots | 2 pages
  • Faut il s'abstenir de penser pour etre heureux?
    379 mots | 2 pages
  • Faut-il s'abstenir de penser pour être heureux ?
    1928 mots | 8 pages