felicidad

Pages: 6 (1383 mots) Publié le: 8 avril 2014
« Félicidad » est un roman qui mélange habilement anticipation, polar et science-fiction en plongeant le lecteur dans un univers fascinant qui pourrait singulièrement ressembler à son propre monde dans un futur proche. Dans cette dystopie, Jean Molla rend hommage à Philip K. Dick et à Ridley Scott en présentant un scénario original issu d’une histoire bien connue : celle de « Blade Runner ». Lerésultat est captivant et entretient le suspense, malgré une première partie et une mise en contexte un peu lentes, grâce à une série de rebondissements rendant le lecteur complètement accro au roman et l’empêchant de lâcher ce dernier avant le mot de la fin.
 
 
Jean Molla est un auteur français qui s’est longtemps cherché avant d’oser prendre la plume. Après avoir été apiculteur, professeurde guitare et guide dans un musée, il devient professeur de français et se lance dans l’écriture en 2000. Depuis, il a écrit une vingtaine de livres (dont Félicidad en 2005) dans des genres différents et pour des publics diversifiés afin d’explorer des modes de narration, des techniques et des thèmes distincts. Même s’il se refuse à choisir un genre, l’auteur est particulièrement doué pour mener lelecteur par le bout du nez et le surprendre là où il ne s’y attend pas.
 Son roman « Félicidad » se situe, quant à lui, tout à fait dans la tendance littéraire actuelle (qui trouve un véritable succès après des jeunes adultes). En effet, ce dernier appartient à la catégorie des dystopies, catégorie qui place le lecteur face à des situations réalistes et qui le plonge dans un monde qui pourraitdevenir le sien si les prédictions alarmantes qui peuplent l’actualité venaient à se concrétiser. Le lecteur est mis face à ses angoisses inconscientes en le poussant à une réflexion profonde d’une part sur différentes thématiques sociales, comme les progrès médicaux, génétiques et technologiques, la manipulation de la réalité, l’évolution des politiques et des systèmes qui font tourner le monded’aujourd’hui, la compartimentation de la société, les guerres délocalisées et la mondialisation ; d’autre part sur les thématiques individuelles, comme la conception du bonheur et des sentiments.
 
 
Trois grands Etats-continents se partagent le monde moderne : la Chinasie, les Etats-Unis d’Australamérique et la Grande Europe dont la capitale fédérale est « Félicidad » (qui signifie « bonheur » enespagnol). Dans ce monde, la Grande Europe vit sous le joug de son Président à vie, dans une politique où le bonheur de tous n’est ni un rêve ni un luxe mais une obligation.
Cependant, comme toute cité idéale, Félicidad se contente de masquer ses failles : seuls les plus nantis ont le droit d’être des Citoyens, d’accéder aux dernières technologies et de posséder des parumains (androïdes issus dugénie génétique, conçus pour servir les humains et réaliser les tâches considérées comme ingrates ou dévalorisantes, contrôlés par une puce qui les empêche de se révolter et surveillés de près grâce à un mouchard implanté dans leur organisme). Les villes protégées sont fortifiées, quadrillées par les sécuricams et les services de sécurité ; tandis qu’en dehors, ce sont les enclaves où règnentmisère, violence, pauvreté et trafics en tout genre.
Une menace plane pourtant sur cette image « idyllique » de bonheur que promeut le Président à vie. En effet, le ministre du Bonheur Obligatoire est assassiné dans des conditions plus que suspectes. Le ministre de la Sûreté Intérieure confie alors l’enquête à son meilleur élément et homme de main : le lieutenant Alexis Dekcked, un policierextrêmement doué mais préférant rester dans l’ombre.
Les coupables semblent déjà tout trouvés : trois « Delta 5 », des parumains qui se révèlent être particulièrement puissants et dangereux, dotés de compétences exceptionnelles. Ils ne semblent rien avoir en commun avec les parumains dociles faisant office de domestiques. Les consignes d’Alexis Dekcked sont simples et claires : identifier les Delta...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Felicidad
  • Felicidad
  • Felicidad
  • felicidad
  • Jean Molla Felicidad
  • Jean Molla. Félicidad
  • El desarrollo económico implica felicidad

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !