Femme

453 mots 2 pages
Une femme est un être sensible, une personne qui a besoin de beaucoup d’attention et d’amour … on la compare souvent à une fleur dont l’odeur est si bonne qu’elle enveloppe celui qui la sens d’exaltation et de lyrisme, à une mer qui englobe lucidité, finesse, altruisme et sincérité… Pourquoi ne voyez-vous que cette facette sensible de la femme? Cette image de douce créature qui à chaque fois est utilisée pour disculper ses fautes et innocenter ses lapsus ?... La femme est certes une fleur, une fleur qui à des épines qui piquent, c’est une mer aussi mais qui enfonce ceux qui la connaisse comme tout être humain dans l’amertume et la tristesse, par son art de trahir et de se trouver des excuses en se cachant derrière ses besoins multiples, ses plaisirs et sa faiblesse à l’égard des requêtes des hommes.
Loin de tous sentimentalisme, la femme ne doit aucunement trahir son homme quelque soient les circonstances qui l’y poussent. Aucune des lois terrestres et plus encore divines ne tolèrent l’adultère, il est considéré comme un péché dans toutes les religions qui doit être punit, c’est un acte que les lois de tous les pays condamnent et qui même les lois morales les plus connues présentent comme l’immondice le plus vil.
La situation présente de cette femme : le délaissement de son mari pourrait pour vous être un justificatif fiable pour l’innocenter et mettre le lourd fardeau sur les épaules de son mari, qui pour travailler et se procurer de quoi vivre, même loin d’elle, devrait payer les pots cassés. La femme comme être sensible, comme dises plusieurs, devrait être l’allégorie de la gentillesse et de la courtoisie, elle devrait prouver que cette sensibilité ne veut pas systématiquement dire personne pensante avec le cœur sans logique, cédant ainsi à toute requête pour la simple raison d’être seule sans partenaire ou d’être en besoin d’un être pour réchauffer son cœur et éteindre la flamme de ses plaisirs… Une femme qui trahi déforme le dessin de sa

en relation

  • Femme femme
    1081 mots | 5 pages
  • La femme
    2197 mots | 9 pages
  • La femme
    864 mots | 4 pages
  • Femme
    346 mots | 2 pages
  • Le femme
    878 mots | 4 pages
  • Femme
    274 mots | 2 pages
  • La femme
    788 mots | 4 pages
  • Femme
    923 mots | 4 pages
  • La femme
    2242 mots | 9 pages
  • Femme
    548 mots | 3 pages