Femme

1929 mots 8 pages
La raison semble être la faculté de calculer et de penser correctement, d’amener l’homme à prendre les meilleures décisions en agissant de manière juste et morale. En effet, comme le dit Malebranche : « Je vois que deux et deux font quatre et qu’il vaut mieux préférer son ami à son chien ». La raison est censée nous faire du bien, et nous mettre à l’abri du mal. Or depuis le XXème siècle elle est soupçonnée d’avoir contribuée aux pires catastrophes telles que la seconde guerre mondiale. Le mal est la transgression du bien, il s’oppose a celui-ci mais il est aussi l’expression de l’irrationalité, ce qui en l’homme contredit sa raison. Le fait que la raison soit mise au service du mal et non qu’elle se mette au service du mal implique alors que des événements extérieurs a la raison la pousse à faire le mal à travers les actions ou les paroles de l’homme mais que d’elle-même , elle n’y est pas apte. Ainsi, comment comprendre que la raison, qui est la faculté de viser le bien, puisse être mise au service du mal, qu’il soit sensible ou moral ?
Premièrement , nous verrons que la raison permet à l’individu de se mettre à l’abri de l’influence de ses passions , puis nous montrerons que la raison peut être mise au service du mal lorsqu’elle est dominée par ses passions puis enfin nous expliquerons les conséquences de la méconnaissance des fins visées et du mal sur la raison

Tout d’abord, la raison constitue notre meilleur guide, elle est la faculté de combiner des jugements, elle guide l’esprit dans son investigation réfléchie et ordonnée de tout ce qu’il cherche à connaitre. Elle est la puissance de bien juger, de distinguer le vrai d’avec le faux. En partant du fait que le bien est le bonheur , et que le bonheur est ce que tout homme recherche , alors l’homme recherche avant tout le bien et, la raison constituant le guide de l’homme , elle conduira celui-ci a vouloir le bien. La raison ne peut donc pas être mise au service du mal. On peut

en relation

  • Femme femme
    1081 mots | 5 pages
  • La femme
    2197 mots | 9 pages
  • La femme
    864 mots | 4 pages
  • Femme
    346 mots | 2 pages
  • Le femme
    878 mots | 4 pages
  • Femme
    274 mots | 2 pages
  • Femme
    453 mots | 2 pages
  • La femme
    788 mots | 4 pages
  • Femme
    923 mots | 4 pages
  • La femme
    2242 mots | 9 pages