Femmes

Pages: 26 (6291 mots) Publié le: 31 janvier 2011
APHG Abbeville
Assemblée générale du 15 avril 2009

Être patron en France septentrionale au XIXe siècle
Conférence de Jean-Marie WISCART Maître de conférences H.D.R. en Histoire contemporaine Université de Picardie-Jules Verne

Voici, surtout dans le contexte actuel, un titre et un sujet quelque peu épineux. Mais les amateurs de « parachutes dorés », de « bonus » exorbitants, de «retraites-chapeau » ont-ils la même envergure que Marc Séguin au XIXe siècle, et Marcel Dassault ou Antoine Riboud au XXe siècle ? Il nous faut chercher à comprendre. La devise de Roubaix est : « ProbitasIndustria ». Probitas est placé en premier. Il y a un siècle, deux grands lainiers s’adressent ainsi à leurs fils, appelés à prendre la relève : « Choisissez ! Industriel ou financier, on ne peut êtrel’un et l’autre ». Et : « N’oubliez jamais que vous êtes une élite ». L’étymologie, elle aussi, est souvent révélatrice : patron a la même racine que « pater » (père, en latin) et « pattern » (le modèle, dans tous les sens du terme). Il est intéressant d’observer ces patrons du XIXe siècle, eux aussi des hommes de chair et de sang, d’essayer de comprendre leur action et leur mentalité, même sicertains aspects nous étonnent, de tenter de repérer les valeurs collectives par-delà la diversité des choix individuels. De préciser s’il existe des points communs et des différences entre les patrons du Nord et du Pas-de-Calais, et ceux des trois départements picards, voir s’ils présentent une spécificité par rapport à ceux d’autres territoires industriels tels que l’Alsace ou Lyon.

Être oudevenir patron ou, plutôt, entrepreneur Questions de vocabulaire
Le terme de « patron » est très peu employé au XIXe siècle. On parle alors de fabricants, d’entrepreneurs, de manufacturiers. Le mot de patronat, qui désigne un groupe organisé et conscient collectivement de ses intérêts, n’apparaît qu’avec la deuxième industrialisation, dans les dernières années du XIXe siècle. Mais, rétrospectivement,c’est, pour cette période, le seul terme approprié pour désigner les petits patrons de pêche de Boulogne ou d’Étaples, ou ceux d’ateliers de velours d’Utrecht ou de serrurerie du Vimeu. Le terme de « fabricant » est, lui, trompeur. Dans la France septentrionale du XIXe siècle, il va de pair avec celui de Fabrique, avec un F majuscule : la Fabrique d’Amiens, la Fabrique de SaintQuentin, associentla ville pour les activités de production à plus haute valeur ajoutée, la fonction de commandement et le négoce, au plat-pays pour les activités où le travail à domicile est moins qualifié et moins rémunérateur. Le « fabricant » ou « marchand-fabricant » ne fabrique rien : c’est un « donneur d’ouvrage » qui fait travailler à domicile les gens humbles des campagnes (fileuses, tisserands à bras),les paie « à façon », selon le « tarif ». Les avantages sont doubles : il n’a guère d’immobilisation de capitaux fixes en bâtiments non plus qu’en machines, et peut donc réaliser de gros bénéfices. Et les risques d’agitation sociale sont, à la différence des villes (Lyon en 1831, Rouen et Limoges en 1848) très limités : l’ouvrier à domicile est isolé.

1

Le mot le plus significatif ici estcelui d’entrepreneur. Nous en retiendrons ici plusieurs définitions qui, chacune à sa façon, cassent les images stéréotypées : La première est celle de Jean-Baptiste Say dans son célèbre Traité d’économie politique en 1803 : « L’entrepreneur est celui qui crée, pour son propre compte, à ses risques et profits, un produit quelconque ». La seconde est celle qu’en donne, sous la Restauration,Saint-Simon : « L’entrepreneur est l’homme central de la nouvelle société, celui qui met en relation le capital, la main d’œuvre, l’art, les découvertes scientifiques, les marchés du monde entier ». La troisième est celle qu’énonce Jean-Pierre Daviet l’un des meilleurs spécialistes de l’histoire industrielle française : « entreprendre, c’est l’aventure d’un projet dont on se sent responsable »....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les femmes
  • Femmes
  • Femmes
  • Les femmes
  • Les femmes
  • Les femmes
  • Femmes
  • Femmes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !