fffrhrf

1046 mots 5 pages
1-Présentation

Dans la mythologie grecque, la Chimère est une créature malfaisante. Elle est généralement décrite comme un hybride avec une tête de lion, un corps (ou une autre tête) de chèvre, et une queue de serpent.
Fille de Typhon et d'Échidna, elle ravageait la région de Lycie (en Asie mineure), quand le héros Bellérophon reçut du roi Iobatès (un roi de Lycie) l'ordre de la tuer.
2-Etymologie
Le mot chimère est issu du latin Chĭmæra, emprunté au grec ancien KHIMAIRA.

3-Littérature
Homère est le premier à donner une brève description de cette créature dans l’Iliade, où il en fait un monstre « lion par-devant, serpent par-derrière, chèvre au milieu », capable de cracher le feu. Il précise aussi que ce monstre fut élevé à Pathéra, en Asie Mineure, par le roi de Carie, Amisodarès. Selon la légende, Bellérophon aurait réussi à tuer la Chimère grâce à sa lance dont la pointe était en plomb. La créature s’est défendue en crachant du feu et le plomb a fondu au fond de sa gorge et s’est solidifié. Elle est morte étouffée.
Hésiode, un poète grec, suit la description homérique et fait de la Chimère la fille de Typhon et d'Échidna ou de l'Hydre de Lerne, cependant, contrairement à Homère, il la voit comme un monstre à trois têtes, « l'une de lion, l'autre de chèvre, la tierce de serpent ». Il mentionne également sa capacité à cracher le feu. La chimère s'unit avec le chien Orthos , fils de Typhon et Échidna et donne naissance au Sphinx et au Lion de Némée.

4-Interprétation et expressions françaises La Chimère et son mythe offrent un terreau fertile aux interprétations car les animaux qui la composent sont traditionnellement porteurs de multiples symboles (royauté le lion, etc.), et la chimère réunit ainsi les symboles de trois animaux. La Chimère est généralement considérée comme étant de sexe féminin, malgré la crinière qui orne sa tête de lion sur les représentations. Voir la Chimère était présage de tempêtes, de naufrages et de

en relation