FICHE DROIT ADMINISTRATIF

38790 mots 156 pages
Acte unilatéral et contrat
1) Le critère de la distinction
Peu importe le nombre d'auteurs (ex: arrêtés interministériels) tant qu'il y en a au moins deux pour le contrat. Le critère de distinction est qualitatif (contenu de l'acte, ses auteurs et ses sujets). En effet, pour le contrat le contenu va régir des rapports mutuels entre des auteurs qui seront aussi des sujets alors que l'acte unilatéral va régir la conduite de sujets qui n'en sont pas les auteurs car ils n'y ont pas consenti (et même s'il y aurait eu consentement, celui-ci n'est que le fruit du hasard et n'a pas de portée juridique).

2) Décider ou négocier?
Va-t-on opter pour l'acte ou le contrat? La question ne se pose pas si la compétence liée impose à l'Administration de prendre un acte unilatéral; en effet il serait alors impossible de prendre un contrat qui dérogerait ensuite à « leur situation statutaire et réglementaire ». En dehors d'une compétence liée, l'acte unilatéral demeure plus important qu'en droit privé; cela étant, la tendance est à la « contractualisation des actions et des moyens publics d'intervention » (M. Hecquard-Théron). C'est un mouvement d'ensemble: les contrats tendent à devenir le mode normal des relations. Il est consécutif de la décentralisation (l'Etat doit discuter avec des personnes publiques ayant un pouvoir renforcé). Il ne faut cependant pas oublier que, malgré tout, ce que l'Administration n'arrive pas à obtenir par la négociation, elle pourra l'obtenir par voie unilatérale.

3) Les situations intermédiaires
a) Difficultés de distinctions. D'une part on aura des contrats « ayant un contenu entièrement défini par voie législative ou réglementaire » (contrats d'adhésion: aspect contractuel réduit) qui penchent vers l'acte unilatéral. Ex: Recrutement d'un agent public non-titulaire. D'ailleurs le CE a admis que le contrat d'adhésion fasse, alors que c'est en principe réservé à l'acte unilatéral, l'objet d'un REP (CE « Ville de Lisieux » 1998); mais cette JP

en relation

  • Fiche droit administratif
    3027 mots | 13 pages
  • Fiche Droit administratif
    2874 mots | 12 pages
  • Fiche de droit administratif
    3747 mots | 15 pages
  • Droit administratif (fiche)
    1478 mots | 6 pages
  • Fiche arret droit administratif
    2081 mots | 9 pages
  • Droit administratif - fiche de TD
    95047 mots | 381 pages
  • Fiche droit administratif des biens
    1648 mots | 7 pages
  • Fiche arrêts droit administratif
    10251 mots | 42 pages
  • Fiche d arrêt de droit administratif
    412 mots | 2 pages
  • Fiche de revisions droit administratif des biens
    6979 mots | 28 pages