Fiche non exhaustive mondialisation n'est pas coupable

2587 mots 11 pages
La mondialisation n'est pas coupable.
Vertus et limites du libre échange.
P. R. Krugman, La Découverte, 1998
Fiche non exhaustive réalisée par Alain Dontaine à partir des différents articles rassemblés dans cet ouvrage. 1° La diminution de la part des emplois non qualifiés industriels aux USA n'est pas due à la compétitivité des pays à bas salaires.
Si on considère le différentiel d'export/import de produits industriels, les USA font apparaître un déficit qui peut être considéré comme une cause du chômage. Mais les exportations sont mesurées par le chiffres d'affaires et non par la valeur ajoutée, qui , pourtant, seule mesure le profit réalisé par le secteur industriel. En corrigeant ces données Krugman montre que l'incidence du CI sur la baisse des emplois industriels est infime. En effet même si il existait un équilibre du commerce extérieur, il y aurait eu baisse des emplois. Le CI n'explique donc qu'une toute petite partie de cette diminution des emplois.
Pourquoi cette baisse ?
- l'évolution de la consommation intérieure US avec l'accroissement des dépenses tertiaires entraîne une diminution de la part de l'industrie
- la productivité plus forte dans l'industrie entraîne une diminution plus forte des prix dans ce secteur par rapport au secteur des services.
De ce fait Krugman conclut que la diminution des emplois dans l'industrie n'est pas due à un manque de compétitivité du fait d’une faible productivité mais bien à une productivité très forte.
Remarques : Krugman utilise comme indicateur, "pertinent " à ses yeux, le PNB commandé c-à-d le PNB réel mais en corrigeant la valeur des exports par l'indice des prix à l'import. L’intérêt en est, selon lui, de mesurer la qualité des B et S qu'une économie peut acheter sur le marché mondial et non la quantité de B et S qu'elle produit. 2° La concurrence internationale est-elle responsable de la détérioration du niveau de vie des travailleurs non qualifiés ?
Cette thèse s'appuie sur

en relation

  • Comportement a risque
    9168 mots | 37 pages
  • Stage à la samir
    4388 mots | 18 pages
  • Fiches droit commercial
    12241 mots | 49 pages
  • Maxi Fiches Strat Gie
    78500 mots | 314 pages
  • stress
    47028 mots | 189 pages
  • Methode de communication ecrite et orale
    52605 mots | 211 pages
  • La traçabilité
    27707 mots | 111 pages
  • Gestion des risques bancaires selon bâle ii: un risque majeur pour la bcs
    17208 mots | 69 pages
  • La communication des entreprise et des institutions
    60474 mots | 242 pages
  • Blanchiment de capitaux
    32298 mots | 130 pages