Fiche pour l'oral - voltaire - torture

269 mots 2 pages
Voltaire: Torture

Généralités:

Voltaire (1694-1778) est l'un des plus grands artistes du siècle des lumières.
Connus comme poète, dramaturge et écrivain, il prendra la première place dans les luttes philosophiques et répandra ainsi ses idées. Après 1760, il se consacre encore plus activement à la propagande philosophique par son dictionnaire philosophique.
Dans cette réflexion sur la torture extraite de son dictionnaire, Voltaire mène une argumentation diamétralement opposée à la pensée de la Justice à cette époque.

Étude et plan

Une réflexion ironique:
-De nombreuses phrases ironiques (ex L1)
-Portrait physique dégradant, voie passive «rongé...», stéréotype du prisonnier du XVIIIe s on imagine des lors son état d'esprit.
-Formule ironique, dénaturation du chirurgien «Cela fait toujours passer une heure ou deux»
-Mélange entre vie publique et vie privée, sort du torturé à un but privé pour le magistrat.

Insistance sur la terreur de la torture et l'aspect scientifique:
-Présence de conj de coord et aspect scientifique raisonnement logique.
-Insistance sur l'aspect scientifique et sadique du bourreau, présence d'un chirurgien.
-Réflexion de Voltaire sur la Justice et remise en question du lecteur.
-Critique de la femme dont l'attitude est de plus en plus macabre.
-Champs lexicaux du plaisir et de la torture.

Une argumentation simple et efficace:
-Arguments d'autorités avec les romains. Mais opposition à cet argument avec la présence des esclaves. Voie passive insiste sur cette déshumanisation. Rapprochement entre les romains et le juge.
-Argument d'autorité, Racine et la comédie des plaideurs, opposition entre torture et comédie.
-Raisonnement par l'absurde, argument exemples et figures de styles (répétitions, hyperbole,

en relation

  • Manuel français
    9760 mots | 40 pages
  • 9782210441163_francais1_LDP_chapitre4
    56485 mots | 226 pages
  • Roles des didascalies dans fin de partie
    16684 mots | 67 pages
  • Balzac
    9921 mots | 40 pages
  • (ANALYSE : Balzac et la PetiteTailleuse
    10129 mots | 41 pages
  • Philosopher, c'est secouer le joug de l'autorité
    30513 mots | 123 pages
  • AL7FR10TEPA0111 Sequence 02
    28856 mots | 116 pages
  • Auteurs 18 siècle
    17782 mots | 72 pages
  • Français d°2
    13636 mots | 55 pages
  • Hyperlink
    23958 mots | 96 pages