Fiche sur l'hystérie d'angoisse et la névrose phobique - psychologie clinique et psychopathologie (master 1 psychologie)

1253 mots 6 pages
Chap : HYSTERIE D’ANGOISSE ET NEVROSE PHOBIQUE
I. Introduction : des maladies de la peur à l’hystérie d’angoisse
Antiquité : Phobos, dieu de la peur → Médecines traditionnelles : herbes, colliers d’ail, confections fétiches → 1880 avec Freud : nouvelle place de la phobie. Premiers apports sur l’hystérie d’angoisse. Sexualité au cœur de la phobie → XIXe siècle : différenciation entre craintes irrationnelles et crainte isolée.
II. Evolution des théories sur la phobie et conception psychanalytique de l’angoisse.
1. L’angoisse devenue peur
→ Freud : phobie en lien avec angoisse. Phobie = peur localisée avec situation circonscrite et précise. Angoisse = peur sans objet. Angoisse devient phobie qd elle se fixe sur objet, personne ou situation.
→Freud, S., (1894). Les psychonévroses de défense.Dans psychonévroses, aptitude à la conversion absente. Phobie n’apporte pas même soulagement que l’hystérie de conversion. Angoisse trouve issues et effets psychopathologiques variables.
→ Freud, S., (1895). Obsessions et phobies. Différenciation entre obsessions et phobies. Obsession combine : idée obsédante qui s’impose de manière compulsive ET état émotif (doute, colère, remords). Phobie combine : état émotif anxieux sans recourt possible aux représentations ET sentiment d’impuissance ; affect invariant = peur. Phobie résiste au travail de cure analytique. 2 catégories : phobies communes ; phobies d’occasion. Tension sexuelle provoque état anxieux → névroses anxieuses → manifestations phobiques.
2. Phobies, névroses anxieuses et psychonévroses de défense
→ Différenciation entre névrose d’angoisse et psychonévroses de défenses. Les psychonévroses de défense non héréditaires. D’origine psychique et ne résultent pas de dégénérescences. En lien avec lutte contre l’angoisse et passé du patient. Conflictualisations internes et travail de refoulement.
→ Distinction entre névrose d’angoisse et neurasthénie, hypochondrie. Psychonévroses concernées par sexualité infantile et les

en relation

  • Psychanalyse
    59668 mots | 239 pages