fiches de révisions Droit Administratif L2 Sem 1

6296 mots 26 pages
Thème 1 : L’organisation administrative de l’Etat, de la justice

C.E arrêt Quéralt 1950 : établissement et définition d’un PGD : le recours hiérarchique. Le contrôle hiérarchique permet à l’autorité supérieure d’adresser des instructions à ses subordonnées, d’annuler leurs décisions ou de les modifier. Ce pouvoir s’exerce au sein de l’administration de l’Etat et sur l’ensemble de ses agents.
C.E arrêt Cadot 1889 : la compétence du C.E est une compétence de droit commun. Ce décret est dépassé depuis le décret 30 septembre 1953 qui depuis la création des T.A, a décidé que le T.A avait une compétence de droit commun et le C.E une compétence d’attribution (d’exception).
T.C Blanco 1873: fondement du droit administratif ; le juge administratif est compétent pour connaitre de la responsabilité des services publics pour des dommages causés. L’autorité administrative est la seule compétente pour connaitre des dommages causés aux particuliers par le fait des personnes qu’elle emploie dans le service public.
L’administration : l’Etat, les établissements publics et les collectivités territoriales.
L’Etat est définit par le droit international dans sa souveraineté, son unité, sa personnalité et le droit constitutionnel nous permet de définir ses compétences, son pouvoir et ses organes. Il ya le pouvoir législatif, le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire.
Les administrés : le citoyen dans ses rapports avec l’administration
Le recours administratif : peut être gracieux (directement avec l’autorité) ou hiérarchique (vis-à-vis de l’autorité supérieure), le recours pour excès de pouvoir et le recours en cassation. Ce recours peut être exercé même en l’absence de texte.
Le recours pour excès de pouvoir : il désigne un recours contentieux sollicitant du juge l’annulation d’une décision administrative qui tend à violer une règle de droit, il a pour principal effet d’assurer le respect de la légalité.
Le recours juridictionnel ou recours en cassation : il concerne

en relation

  • Merca
    446 mots | 2 pages
  • ConstitBackup
    10811 mots | 44 pages
  • Droit general iut
    1407 mots | 6 pages
  • Le dynamisme interprétatif de la cour européenne des droits de l'homme
    2525 mots | 11 pages
  • Commentaire de l’extrait de la puissance de l’etat d’ olivier beaud
    1709 mots | 7 pages
  • Rapport maroc
    7147 mots | 29 pages
  • Etre sans destin fiche de lecture
    1396 mots | 6 pages
  • Cours première année AES Droit
    13124 mots | 53 pages
  • Etat de droit et controle de constitutionnalité
    694 mots | 3 pages
  • CHAP 4 Correction Droit
    1396 mots | 6 pages
  • DROIT CONSTITUTIONNEL
    24862 mots | 100 pages
  • Dans quelles mesures peut-on soutenir que l'etre est
    19616 mots | 79 pages
  • bonjour à tous
    872 mots | 4 pages
  • Montaigne les essais livre i chapitre 23
    2339 mots | 10 pages
  • Droit constitutionnel
    411 mots | 2 pages