Fiches Fresques Giotto

3062 mots 13 pages
Je vous invite non pas à une visite guidée, mais à une expérience qui ne fera que si vous voulez bien y participer.
En fait, on pourrait quand même dire : une visite, au sens de visitation.
Quelqu’un a envie de vous visite ce soir… de vous rendre visite. Qui ?
Giotto. Il a peint ces fresques avec ses compagnons dans le but de toucher tous ceux qui, à travers le temps, porteront le regard sur ces œuvres. Avec un vrai souci technique que ces œuvres durent dans le temps pour arriver jusqu’à ce soir.
Mais ce qu’il fait savoir, c’est qu’au XIII-XIV, à l’époque de Giotto, les peintres ne se considèrent pas encore comme des artistes…
François

Le Christ

Giotto a commencé son apprentissage auprès Cimabue entre dix et quatorze ans. Un voyage à Rome a probablement complété la formation du jeune peintre, après quoi il a suivi son maître sur le plus grand « chantier » en Italie de l’époque, l'église Saint François à Assise
Cimabue est en charge de la décoration de l’église supérieure, nouvellement érigée. Lorsqu’il quitte Assise pour s'acquitter d'autres obligations, plusieurs de ses assistants et journaliers, dont Giotto, restent sur le chantier. Rapidement la personnalité de Giotto et la qualité de son travail se dégagent et il devient indépendant. Les Franciscains lui demandent de devenir le maître d’œuvre du chantier de décoration.

1 L’HOMMAGE D’UN SIMPLE

Cette 1ère fresque est un peu la synthèse de l’histoire de François.
On est sur la place publique, la grande place d’Assise
Au centre : l’ancien temple de Minerve (Minerve, Athéna, la déesse de la guerre, le pouvoir guerrier) (qui deviendra au XV une église) encore visible aujourd'hui.
A droite : le palais communal (le pouvoir politique)
Un simple homme étend son manteau devant François. Lui seul reconnaît que François mérite un tel honneur.
François est étonné, mais on voit déjà l’attitude qu’il aura toujours avec les pauvres : il se penche vers lui avec la main tendue.
La réaction des passants trahit

en relation

  • L'incunable qui attendra.
    1211 mots | 5 pages
  • Adolphe
    1963 mots | 8 pages
  • La pensée de l'art dans l'antiquité
    11907 mots | 48 pages
  • Marcel proust du coté de chez swann
    92818 mots | 372 pages
  • A la recherche du temps perdu
    86491 mots | 346 pages
  • un amour de swann
    174789 mots | 700 pages
  • hachette
    124290 mots | 498 pages
  • Identité et multiculturalisme
    73325 mots | 294 pages
  • fiches histoire moderne
    121360 mots | 486 pages