Filtration des aérosols par des médias fibreux nontissés

4294 mots 18 pages
SA L L ES P R O P R ES N°59

S C I E N C ES & T EC H N I Q U ES 47

F I LT R A T I O N D E S A É R O S O L S

Médias fibreux nontissés : techniques de fabrication, caractérisation et performances
Par J. Payen, A. Perwuelz, P. Vroman, M. Lewandowski, Ensait

Mode majoritairement répandu aujourd’hui, la filtration par médias fibreux nontissés allie grande efficacité et souplesse d’utilisation. On trouve pourtant peu d’études sur les méthodes d’obtention de ces filtres et leurs applications dans les différentes gammes de filtration des aérosols liquides et solides. Le point sur ces techniques de fabrication et sur leur classification en termes de performances.

1 Consommation des textiles utilisés en filtration dans le monde

L

es médias fibreux nontissés (MFN) sont largement utilisés dans la filtration [1] depuis de nombreuses années (figure 1). En Europe, en 2005, 88 200 tonnes de nontissés ont été destinées à la filtration, ce chiffre ayant doublé en six ans. Plus d’un tiers de cette production est destiné à la filtration des aérosols (source : Edana). Il existe de nombreuses technologies de nontissés, avec leurs atouts et faiblesses. Ils présentent l’avantage d’être des produits très versatiles, à moindre coût et de fournir diverses fonctionnalités, avec par exemple des finesses de fibres de 0,5 à 500 μm, une épaisseur de média de 20 à 500 μm et un grammage allant de 3 à 2 000 g/m2 [2]. Il convient donc de connaître ces contraintes afin de pouvoir optimiser les structures filtrantes de demain. Dans un premier temps nous ferons un état de l’art des médias filtrants utilisés dans la filtration des aérosols liquides et

Les quantités sont indiquées en milliers de tonnes. (Source : DRA/Techtextil)

solides, puis nous parlerons des techniques de fabrication de ces médias pour terminer sur leur caractérisation.

Classification des médias filtrants nontissés
Les normes EN 779, EN 1822 et EN 149 classent les différents médias de filtration selon

en relation

  • ;:khykjggl
    1547 mots | 7 pages