Finance

679 mots 3 pages
La détermination du salaire de réservation et ses propriétés : * calcul de Ve(l’emploi) = l’espérance d’utilité d’une personne embauché. Si l’individu accepte un emploi, il va percevoir.
* la stratégie optimale de recherche de l’emploi : si le chômeur ne reçoit aucune offre, il continue sa recherche et perçoit Vu. Si il reçoit une offre, il accepte si Ve(W)>Vu, sinon le chômeur va continuer sa rechercher en percevant Vu.
La stratégie optimale du chômeur va être défini par une valeur seul de W, noté W* (salaire de réservation), et ce W* est telle que l’acceptation d’une offre=àW* procure le même niveau d’utilité que celui obtenu en restant au chômage. Autrement dit, la valeur d’un emploi par un salaire =àW* est = à la valeur du chômage.
* calcul de Vu(chômage), espérance d’utilité d’un chômeur : on va noter Vλ l’utilité du chômeur s’il reçoit une offre.
Vλ=∫W*/0 Vu dF(W) (fonction de répartition-W<W*=Vu) +∫∞/W* Ve(W) dF(W) (salaire dans l’économie-espérance de gain associée à une offre acceptée W>W*=Ve
Si aucune offre n’est reçu par le chômeur, il va continuer à percevoir Vu(valeur du chômage) = espérance d’utilité du chômeur : ->soit le chômeur reçoit une offre avec une Pr :λdt et perçoit Vλ. ->sinon avec une Pr 1-λdt et perçoit Vu.
W* est une valeur optimale et unique et maximise l’utilité inter temporelle du chômeur. Une fois qu’on a déterminé W*, on peut en déduire 2 autres indicateurs importants : -le taux de sortie du chômage, - la durée du chômage.
Croissance du salaire de réservation et de la durée moyenne de chômage en fonction des gains nets de la recherche d’emploi z=b-c. l’accroissement des indemnités au chômage a pour effet d’augmenter la durée du chômage (le chômeur devient-plus exigeant en termes de salaire espéré, ce qui accroit en moyenne le temps de recherche)
Une hausse de R, caractérise un chômeur valorisant moins le futur qu’un autre : le salaire de reservation est moins important, et la durée de recherche plus court

en relation

  • Finances
    2357 mots | 10 pages
  • La finance
    9030 mots | 37 pages
  • Finance
    3706 mots | 15 pages
  • SES La finance
    2464 mots | 10 pages
  • Finance
    391 mots | 2 pages
  • La finance
    5039 mots | 21 pages
  • Finance
    8053 mots | 33 pages
  • FINANCE
    5636 mots | 23 pages
  • finance
    577 mots | 3 pages
  • Finance
    2644 mots | 11 pages