Finance

948 mots 4 pages
Dans sa lettre de cadrage adressée aux différents ministères, il y a une semaine, le Premier ministre Abbas El Fassi a tracé les contours et objectifs de la loi de Finances 2012. Il la présente ainsi comme une base solide pour la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles engagées par le pays depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution. Dans son préambule, la lettre de cadrage met l’accent sur la nécessité de poursuivre la dynamique de développement de l’économie nationale et de protéger ses fondamentaux, à travers, l’accélération d’une croissance créatrice d’emplois. Le chef du gouvernement appelle également à tirer profit de la position géostratégique du Royaume pour en faire une base d’investissement et d’exportation capable de captiver les capitaux étranger. Déficit, croissance, dépenses, priorités…lecture détaillée des grandes lignes de la loi de Finances 2012.

Fondamentaux : 5% de croissance, 4% de déficit et 2% d’inflation
Dans les objectifs tracés par le chef du gouvernement pour le projet de budget 2012, il prévoit un taux de croissance de 5% avec une inflation contenue à 2%. Aussi, Abbas El Fassi préconise la réduction du déficit de la balance des paiements avec la limitation du déficit budgétaire à 4% du PIB et un déficit de la balance des paiements réduit.

Dépenses de l’État : moins de voitures, moins de constructions, moins de voyages
Le chef du gouvernement a appelé dans le cadre de l’élaboration des propositions pour le projet de loi de Finances 2012 à limiter les dépenses de l’État. Il a donc appelé les différentes instances ministérielles à se limiter aux postes budgétaires nécessaires à la marche normale de l’administration et le renforcement de son efficacité. Aussi, il a souligné que le train de vie de l’Etat sera revu à la baisse en limitant les dépenses liées au parc automobile et en rationalisant les achats et location de bâtiments. Il a également appelé à réduire les charges des télécoms par le recours aux

en relation

  • Finances
    2357 mots | 10 pages
  • La finance
    9030 mots | 37 pages
  • Finance
    3706 mots | 15 pages
  • SES La finance
    2464 mots | 10 pages
  • Finance
    391 mots | 2 pages
  • La finance
    5039 mots | 21 pages
  • Finance
    8053 mots | 33 pages
  • FINANCE
    5636 mots | 23 pages
  • Finance
    1131 mots | 5 pages
  • Finance
    779 mots | 4 pages