Financement des pme au senegal

14654 mots 59 pages
INTRODUCTION Eu égard à la crise économique que nous traversons , il est aujourd'hui illusoire d'élaborer une stratégie de développement sans accorder une place prioritaire à la P.M.E . A la lumière de l'industrialisation initiée dans les pays développés et qui a abouti à un niveau de croissance fort appréciable , il est plus qu'opportun à l'heure actuelle d'asseoir un tissu industriel susceptible de dégager à l'échelle nationale une haute valeur ajoutée génératrice de croissance économique. C'est pourquoi le plan d'action de Lagos (O.U.A 1981) a insisté sur la nécessité "de la création de réseaux de P.M.E ainsi que la promotion active et l'encouragement du secteur non industrialisé" .

Si nous faisons une rétrospective historique , on se rend compte que l'industrie sénégalaise est la chasse gardée des capitaux étrangers et par voie de conséquence constitue un frein au développement de l'esprit d'initiative des nationaux . Un peu après nos indépendance , le sénégal s'était lancé dans un vaste programme d'industrialisation qui nécessitait à la fois d'importants moyens et une grande capacité de gestion de la part des promoteurs . Selon John.M.Page.Jr et William.F.Steel dans un document de la banque mondiale "Le développement en afrique était conçu sous sa forme dualiste , liant la croissance au secteur moderne et considérant le secteur traditionnel comme relativement improductif. Les politiques mettaient l'accent sur la création et la mobilisation des investissements , surtout ceux de l'étranger, pour financer des entreprises industrielles concrètes" .

A cette époque le paysage économique sénégalais ne permettait pas l'émergence d'hommes d'affaire pouvant faire face à de tels investissements et même si c'était le cas , ils manifestaient un certain engouement aux projets non productifs à savoir l'investissement immobilier ou cantonnés dans le secteur informel , beaucoup plus facile à gérer et souvent très rentable . Il faut surtout soulever la

en relation

  • Rôle des institutions de microfinance dans l’accès aux financements des pme : cas de l’acep
    17214 mots | 69 pages
  • Spad
    31517 mots | 127 pages
  • Projet de memoire
    4964 mots | 20 pages
  • Le financement des pme
    19365 mots | 78 pages
  • Le financement des pme
    10372 mots | 42 pages
  • Microfinance, développement financier et coopération internationale au sénégal
    27625 mots | 111 pages
  • Financement des pme
    17187 mots | 69 pages
  • Activité de la banque
    2606 mots | 11 pages
  • Audit de la trésorerie
    14440 mots | 58 pages
  • Réforme foreign affairs
    8427 mots | 34 pages