Financement des universités privées en Afrique

Pages: 7 (1617 mots) Publié le: 18 août 2014
BUSINESS SCHOOLS
La problématique du financement
Les Business Schools &Formation (BSF) ou encore Etablissements Privés d’Enseignement Supérieur (EPES) naissent à une vitesse incroyable, notamment à Dakar. Si en général, le financement de départ est pris en charge par le ou les promoteurs, la pérennisation de ces BSF repose, par la suite, sur l’accès au financement des banques et desInstituions de Micro- Finance (IMF). Sur quelles bases celles-ci octroient-elles les financements ? Quel regard portent-elles sur le secteur ? En retour, comment les BSF apprécient-elles leurs relations avec ces institutions financières ? Focus au cœur d’une problématique centrale pour le développement de ces BSF.
Tous les dirigeants d’écoles supérieures de formation professionnelle répéteront la mêmemaxime «avec les écoles, on ne gère que des problèmes». Pourtant, l’observateur lambda a l’impression du contraire tellement les signes extérieurs de richesse sont visibles : des bâtiments qui sont réfectionnés, le nombre d’étage qui augmente ou des annexes qui surgissent, des bureaux rutilants, des voitures haut de gamme,... Il est vrai qu’avec l’inflation immobilière, la masse salariale est deplus en plus importante, surtout si l’on respecte le nombre de crédits LMD ou Réforme Licence-Maîtrise-Doctorat. Sans compter les impayés fréquents des étudiants, le vide causé par les vacances scolaires, le fisc,… Il y a de quoi se demander comment ces écoles font alors pour survivre. La bouée de sauvetage viendrait principalement de conventions intelligentes avec les banques et IMF. Le principeest simple : l’Etablissement Privé d’Enseignement Supérieur (EPES) loge ses comptes et ceux de certains de son personnel, permanents et vacataires, dans l’institution financière. Elle peut, en retour, bénéficier de prêts conséquents pour investir dans le mobilier et l’immobilier, de garanties individuelles pour des acquisitions diverses. Mais les rapports ne sont pas toujours ce qu’auraientsouhaité toutes les parties. Parfois pour diverses raisons, les EPES ont des difficultés à honorer leurs engagements, sinon, ce sont les banques et IMF qui hésitent à poursuivre l’expérience. Elles sont même allées, parfois, jusqu’à déclarer inéligible le dossier de certaines de leurs écoles clientes. Plusieurs raisons sont évoquées. Entre autres, elles reprochent aux EPES le caractère peu professionneldu montage de leurs dossiers, une mauvaise identification des besoins de financement, un déficit réel de fonds de roulement, un diagnostic défaillant des problèmes,… Mais, les EPES incriminent principalement les taux d’intérêt insoutenables.
En tout état de cause, l’accès au financement demeure un problème majeur pour la presque centaine d’EPES qui exercent officiellement sur le marché. A traversdes organismes comme l’ONFP ou bien le FONDEF qui prend en charge le financement non-remboursable jusqu’à 75% du coût pédagogique des projets de formation professionnelle confiés à ces EPES, l’Etat apporte un bol d’air, mais il est jugé très insuffisant.
M. Camara, Directeur ISCA
«Je comprends que les institutions financières ne sont pas là pour faire du social mai elles auraient pu ou dû êtreplus souples. Elles te demandent toujours un bilan mais à quelle fin ? Et puis, comment quelqu’un qui vient de démarrer peut présenter un bilan ? Je crois que la première chose à faire pour une banque, c’est prendre des risques. C’est vrai, les établissements sans moyens pour démarrer, on ne peut pas les aider. Soyons sérieux, mais ceux qui ont pu démarrer sur fonds propres et qui ont fait leurspreuves, j’estime qu’il faut les aider. Au lieu de cela, ces institutions attendent que les écoles atteignent une vitesse de croisière pour les démarcher, c’est à la limite, mesquin. Moi, j n’accepterai jamais ça. Si une banque me soutient au moment où j’ai des difficultés, quand je me serais développé, ok pour travailler dans la durée avec elle, mais dans le cas contraire, je n’accepterai...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le mécénat : Les financements privées de la culture
  • Financement des micro et petites entreprises en afrique
  • Le Financement Des PME En Afrique Par C Line Kauffmann Rep Res
  • Stratégie de développement d'une école de commerce privée en Afrique sub-saharienne
  • Université
  • universite
  • universite
  • Université

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !