Financial regulation market

Pages: 39 (9615 mots) Publié le: 1 février 2011
La régulation du marché financier

I. Introduction Depuis le printemps 2009, la chute de production de l’UE s’est ralentie. Cela ne veut pas dire que la crise soit passée, car l’économie mondiale est toujours au milieu de la crise financière la plus grave de ces 60 dernières années et l’économie réelle de l’Europe doit toujours faire face à la pire récession de cette période. Au moment où lesdécideurs politiques et les prévisionnistes de l’économie commencent à percevoir les premiers bourgeons d’une relance plus précoce que ce que l’on avait prédit il y a quelques mois encore, l’augmentation sans précédent du chômage a seulement ralenti son allure, mais elle est loin de se stabiliser, et a fortiori d’inverser la tendance. Nous devons nous attendre à une nouvelle détérioration del’emploi et des conditions du marché de l’emploi et à en croire les dernières prévisions de l’OCDE et du FMI, le rythme de la relance sera vraisemblablement lent durant un certain temps. Un chômage élevé et à la hausse, des revenus du travail stagnants ou à la baisse, combinés à une forte propension à épargner et à des corrections structurelles, tout cela contribuera à une dépression de la demandegénérale. Les travailleurs et leurs familles paient trois fois la facture d’une crise dont ils ne sont pas responsables : en tant que travailleurs qui doivent faire face au chômage ; en tant que contribuables qui vont devoir payer plus d’impôts pour moins de services publics, et en tant que parents qui bénéficieront d’une moindre qualité d’enseignement et de formation pour leurs enfants. Le concept d’avantla crise, qui voulait que les profits dans le secteur financier pouvaient croître d’un taux à deux chiffres tandis que la croissance de l’économie générale resterait limitée à un seul chiffre, a montré qu’il était insoutenable. S’il est vrai que les marchés financiers se sont stabilisés, c’est en grande partie grâce aux gigantesques programmes de sauvetage que les gouvernements ont mis en placedepuis l’automne dernier. Les pertes du système bancaire ont en réalité été nationalisées, c’est-à-dire « socialisées », tandis que les hauts dirigeants et actionnaires des banques continuent à engranger à fond les bénéfices du casino mondial, sans aucune participation aux coûts de la catastrophe économique auxquels doivent maintenant faire face l’Europe et le reste du monde. Les lobbies du secteurfinancier paraissent plus forts que jamais à un moment où le bien-être général subit de gigantesques pertes. A la lumière de ceci, les recommandations politiques relativement modérées du Groupe Larosière publiées le 25 février et largement adoptées par la Commission le 27 mai risquent d’affaiblir encore davantage le processus législatif attendu. La grande leçon de la « vague de fond imprévisible »de la faillite de Lehman Brothers doit être pour les décideurs politiques européens de limiter la taille et le poids des institutions financières de telle sorte qu’elles ne puissent plus devenir « trop grosses pour échouer », nécessitant de nouveaux sauvetages et recapitalisations aux frais des contribuables. Or, c’est précisément ce qui est arrivé ces 12 derniers mois. En second lieu, il y a desleçons historiques que les

1

décideurs politiques doivent tirer de la crise des années 30, et de l’expérience japonaise des années 90 : l’allure du retour aux précédents niveaux de richesse va être relativement lente et cela aussi longtemps que le capitalisme casino restera ouvert et que les dégâts au secteur financier ne seront pas réparés. Un redressement financier et une reprise réellevont de pair, si l’on veut que – comme l’a montré la politique suédoise des années 90 – le potentiel de croissance soit rétabli aux niveaux d’avant la crise. D’importants centres financiers font massivement pression pour réduire à un minimum les initiatives de l’UE visant à introduire une régulation, notamment en matière de fonds spéculatifs et de fonds d’investissements privés. Il y a une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Financial market
  • The purpose of financial markets
  • Links between financial reporting and capital markets
  • Statement on derivative markets and financial risk . september 26, 1994
  • Market
  • Market
  • Market
  • Market

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !