Finlande

723 mots 3 pages
La semaine de travail est similaire à celle des Français, j’ai travaillé 39 heures par semaine, avec une pause de 14h à 15h, en effet, les pauses ne sont pas prises aux alentours de 12h, comme c’est le cas en France, car les heures du repas du midi, et même du soir, varient respectivement entre 14h et 15h, puis 22h le soir. Les espagnols ont une vie décalée de celle des français, ils dorment plus tard le soir et commencent plus tard le matin.
Quand aux relations entre les membres de la Fondation, les salariés semblent avoir de bons rapports, le simple fait de dire « Holà », équivalent de « salut » en français dispense de outre formule de politesse. Le statut hiérarchique ne prime pas sur les relations entre les différents membres, j’ai pu constater que la directrice de la Fondation a discuté avec notre tutrice en se tutoyant, par simple volonté de la directrice qui refuse le vouvoiement de la part de ses salariés. Mais cela dépend plus des personnes, que des entreprises, la tutrice m’a indiqué que le directeur précédent, était vouvoyé. Le rapport entre employés et employeurs est donc libre et est moins formel qu’en France, en matière de respect hiérarchique.
L’ambiance générale est assez conviviale, il n’est pas rare de voir des collègues rigoler quand ils bavardent, aussi bien entre travailleurs qu’avec la directrice. Elle est en tout cas très accueillante, chaque membre de la Fondation nous a accueilli dès le début avec un grand sourire, un simple « Holà » suffisait amplement, je n’ai vu aucune personne se faire la bise le matin comme cela peut être le cas en France. Le fait de se dire bonjour est rapide, mais répété, il n’est pas rare de dire bonjour à des personnes plusieurs fois dans la journée. Il peut y avoir un éventuel conflit lors des foires, dû aux préoccupations en rapport avec la masse de travail à gérer, le comité de direction est chargé de le résoudre.
L’information est transmise aux membres de l’entreprise par le biais d’intranet, où est publié

en relation

  • la finlande
    1400 mots | 6 pages
  • La finlande
    470 mots | 2 pages
  • La finlande
    5838 mots | 24 pages
  • Finlande
    1245 mots | 5 pages
  • La finlande
    562 mots | 3 pages
  • Norvège finlande
    425 mots | 2 pages
  • Education finlande
    3772 mots | 16 pages
  • Noel en finlande
    1143 mots | 5 pages
  • Education en finlande
    10422 mots | 42 pages
  • Fiche pays finlande
    438 mots | 2 pages