Flaubert

921 mots 4 pages
Réalisme et Romantisme s’affrontent dans l’Education sentimentale ; c’est-à-dire que Flaubert insère les deux courants littéraires dans son œuvre, aussi bien dans la forme que dans le fond(techniques d’écriture romanesque, sujets de conversation ou personnalités des personnages, ou encore évoqués directement par le narrateur). Si Flaubert admire l’écriture romantique et s’il s’attache àappliquer une méthode scientifique afin de raconter le vrai, un pessimisme ressort du roman à l’égard de ces deux courants. En fait, Flaubert critique sans dénigrer, dénonce les excès du romantisme et duréalisme, comme s’ils ne suffisaient pas à produire de l’Art. En effet, son pessimisme que nous allons montrer et expliquer semble dénoter une sorte de frustration, une recherche de plus. Flaubert nedénonce pas le romantisme et le réalisme pour eux-mêmes, mais les excès des auteurs et leur fonction de fin en soi dans l’œuvre.
Le réalisme :
Le réalisme =déception , homme 19eme perdu chimère liberté fraternité du a répression suivit révolution 1848 ou prise pouvoir Napoléon en 1851. Perdu illusion artistique (romantisme délaisse réalité pour évasion mensongère) Photographie développe= artiste vise a reproduction réel et objective, réalité la plus banale par recherche document humain et social. C'est « l'école de la sincérité dans l'art ou « daguerréotype littéraire ». La revue LE REALISME = « le réalisme conclut à la reproduction exacte, sincère du milieu social, de l'époque où l'on vit parce qu'une telle direction d'études est justifiées par la raison, les besoin de l'intelligence et l’intérêt du public et qu'elle est exempte de mensonges, de toute tricherie. » Un refus des excès.
Biographie :
Gustave Flaubert écrivain français
Né Rouen 1821 et mort à Croisset 1880
Famille de la petite bourgeoisie catholique et protestants
Père chirurgien chef
Mère fille d'un médecin
Une sœur et deux frère décédé en bas age
Délaisser en faveur de son frère aîné ( Achille )
Enfance

en relation

  • flaubert
    2948 mots | 12 pages
  • Flaubert
    327 mots | 2 pages
  • Flaubert
    258 mots | 2 pages
  • Flaubert
    310 mots | 2 pages
  • Flaubert
    1290 mots | 6 pages
  • Flaubert
    1397 mots | 6 pages
  • Flaubert
    3174 mots | 13 pages
  • Flaubert
    515 mots | 3 pages
  • Flaubert
    1991 mots | 8 pages
  • Flaubert
    813 mots | 4 pages