Flaubert

5458 mots 22 pages
Fin du XIXème siècle et début du XXème siècle, toutes formes d’art ont tenté de répondre a la question freudienne: « que veut la femme ? »(1) La façon que la femme a d’agir est profondément liée au sexe. Beaucoup de changement à cette époque, beaucoup de liberté aux gens. Il y a une transition entre bourgeoisie traditionnelle et la démocratie parce qu’on est en plein révolution industrielle…. Dans cette période, il commence à avoir des mouvements féminins, les femmes commencent à prendre des décisions et vivre pour elle-même, la femme n’est pas soumise à un état défini des choses. Ainsi à cette époque là, la femme, plus qu’à un autre moment, fait scandale. Elle devient une femme fatale….Quelle relation les personnages féminins entretiennent avec les personnages masculins? Elles vont chercher à être une femme désirable, à fasciner et plaire... En littérature ou encore au cinéma cette femme fatale est présente et nous montre bien l'image qu'elle veut donner....

La femme fatale utilise le pouvoir de la sexualité pour piéger le héros malchanceux. Elle séduit dans certaines situations, elle use du mensonge et de la contrainte plus que du charme(2).L’homme qui sera séduit sera envouté par cette dernière. Elle le pousse tellement à bout qu’il devient incapable de prendre des décisions rationnelles. A cette époque, les femmes jouent de plus en plus au théâtre et elles commencent à se libérer de l’état de fait dans lequel elles vivaient…
Apres la guerre, il eut beaucoup de cas de syphilis, c’est pour cela qu’il y a une telle emprise de la femme fatale sur l’imaginaire collectif.
La femme fatale moderne n’est pas une héroïne ou une princesse mais une femme ordinaire qui lorsque l’homme pour qui elle se fera fatale la rencontre se fait prendre au piège alors qu’il pensait pouvoir mépriser cette femme.
Elle est présente dans la littérature fantastique. Cette littérature est née environ dans les années trente du XIXème siècle. Elle est devenue en vogue à l’époque.

en relation

  • flaubert
    2948 mots | 12 pages
  • Flaubert
    327 mots | 2 pages
  • Flaubert
    258 mots | 2 pages
  • Flaubert
    921 mots | 4 pages
  • Flaubert
    310 mots | 2 pages
  • Flaubert
    1290 mots | 6 pages
  • Flaubert
    1397 mots | 6 pages
  • Flaubert
    3174 mots | 13 pages
  • Flaubert
    515 mots | 3 pages
  • Flaubert
    1991 mots | 8 pages