Florilège de poème sur le thème de leau

Pages: 9 (2137 mots) Publié le: 1 janvier 2011
Florilège
de poèmes sur le thème de
l’eau

Un florilège qui étanchera la soif de la poésie.

Mon florilège de poème se compose de 5 poèmes ayant tous pour thème commun l’eau.
Le premier «et la mer et l’amour ont l’amer pour partage… » est tiré du Recueil des vers de Monsieur de Marbeuf (1628)
Le second poème est un poème en prose « ondine » écrit parBertrand Aloysius. Il est tiré de gaspard de la nuit, fantaisie à la manière de Rembrandt et de Callot III, 9 publié en 1842.
Le troisième poème est quant à lui un poème de Paul Verlaine, « il pleure dans mon cœur » tirée du recueil Sans parole (1874).
« Le pont de Mirabeau » de guillaume Apollinaire est le quatrième poème de ce florilège. « Le pont de Mirabeau » est tiré d’Alcool recueil de poèmeparut en 1913.
Enfin le dernier poème est un poème datant de 1946 écrit par Jacques Prévert. Il s’intitule « Barbara ».Il est extrait de parole.

[pic]
[pic]

POURQUOI ce thème ?

J’ai choisi le thème de l’eaucar ce thème m’interpelle .Pour moi l’eau est une matière et n’a pas forcément un sens poétique. Je voulais me pencher sur ce que peut évoquer l’eau pour un poète.

[pic]

Poème 4

Guillaume Apollinaire, poète né en 1880 à Rome, ami très proche de Picasso, Il eut une liaison avec Marie de Laurencin (une peintre) avec la quel il vivra jusqu’en 1912. Dans le poème « le pontMirabeau »l’auteur fait allusion à sa rupture avec marie.

« Le pont Mirabeau »tiré de Alcool (1913)
écrit par Guillaume Apollinaire

Le Pont Mirabeau

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
            Et nos amours
       Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
Les mains dans les mainsrestons face à face
            Tandis que sous
       Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
 
L'amour s'en va comme cette eau courante
            L'amour s'en va
       Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vontje demeure
 
Passent les jours et passent les semaines
            Ni temps passé
       Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine
 
     Vienne la nuit sonne l'heure
     Les jours s'en vont je demeure
Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)

[pic]

J’ai choisi cette illustration car Apollinaireest le grand auteur de calligramme. Je
trouve que cette illustration convient
parfaitement au poème (on peut voir le
pont Mirabeau et la seine)et au poète (car lepaysage est fait comme une sorte de
calligramme.

Pourquoi ce poème ?

J’ai choisi ce poème car je trouve qu’il convient particulièrement à mon thème. L’eau occupe une place prépondérante dans le poème.
L’eau qui coule est ici comparée à la fuite du temps. Je trouve cette image belle et pleine desens. Ce poème est particulièrement émouvant, le poète fait référence à sa vie, le pont Mirabeau est le pont qu’il empruntait pour rejoindre marie. On ressent la douleur éprouvée par Apollinaire face à ce pont qu’il lui rappelle son amour. J’apprécie aussi le côté rythmique du poème, on pourrait le chanter. D’ailleurs Marc Lavoine en a fait une chanson.

Poème 2

[pic]...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Florilège de poème
  • Florilege francais sur le theme de la mer
  • Préface de florilège de poème
  • Anthologie de poème par thème
  • Anthologie poème thème mélancolie
  • Préface d'un florilège de poème de Victor Hugo
  • Florilège de poèmes pour le français sur le thème de l'amour pour sa mère
  • Leau

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !