Florilège poétique : la femme

Pages: 7 (1507 mots) Publié le: 5 mai 2010
FLORILEGE POETIQUE

FLORILEGE POETIQUE
Thème : La Femme

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle, Assise au coin du feu, dévidant et filant, Direz, chantant mes vers et vous émerveillant : « Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle ! »
1

FLORILEGE POETIQUE

Lors, vous n’aurez servante oyant telle nouvelle, Déjà sous le labeur à demi sommeillant, Qui au bruit deRonsard ne s’aille réveillant, Bénissant votre nom de louange immortelle. Je serai sous la terre et fantôme sans os, Par les ombres myrteux je prendrai mon repos : Vous serez au foyer une vieille accroupie, Regrettant mon amour et votre fier dédain. Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain : Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.

Pierre de Ronsard, Quand vous serez bien vieille… - LesSonnets pour Hélène (1578)

2

FLORILEGE POETIQUE Il s’agit d’un sonnet de Ronsard datant du XVIe qui parle d’une femme qui vieillit seule chez elle. L’image choisit illustre parfaitement le poème. En effet on peut voir que la femme est assise près du feu, comme dans le poème, travaillant et ayant l’air fatiguée. Elle n’a pas l’air s’amuser dans sa vie puisqu’elle semble travailler beaucoup.Elle ne doit alors pas profiter de sa jeunesse. On aperçoit également qu’il s’agit d’une fileuse, qui fait donc référence au verbe « filant » qui se trouve au deuxième vers.

"Vraiment, ma chère, vous me fatiguez sans mesure et sans pitié; on dirait, à vous entendre soupirer, que vous souffrez plus que les glaneuses sexagénaires et que les vieilles
3

FLORILEGE POETIQUE mendiantes quiramassent des croûtes de pain à la porte des cabarets. "Si au moins vos soupirs exprimaient le remords, ils vous feraient quelque honneur; mais ils ne traduisent que la satiété du bien-être et l'accablement du repos. Et puis, vous ne cessez de vous répandre en paroles inutiles: " Aimez-moi bien! j'en ai tant besoin! Consolezmoi par-ci, caressez-moi par-là! " Tenez, je veux essayer de vous guérir; nous entrouverons peut-être le moyen, pour deux sols, au milieu d'une fête, et sans aller bien loin. "Considérons bien, je vous prie, cette solide cage de fer derrière laquelle s'agite, hurlant comme un damné, secouant les barreaux comme un orang-outang exaspéré par l'exil, imitant, dans la perfection, tantôt les bonds circulaires du tigre, tantôt les dandinements stupides de l'ours blanc, ce monstrepoilu dont la forme imite assez vaguement la vôtre. "Ce monstre est un de ces animaux qu'on appelle généralement " mon ange! " c'est-à-dire une femme. L'autre monstre, celui qui crie à tue-tête, un bâton à la main, est un mari. Il a enchaîné sa femme légitime comme une bête, et il la montre dans les faubourgs, les jours de foire, avec permission des magistrats, cela va sans dire. "Faites bienattention! Voyez avec quelle voracité (non simulée peut-être!) elle déchire des lapins vivants et des volailles pialliantes que lui jette son cornac. " Allons, dit-il, il ne faut pas manger tout son bien en un jour ", et, sur cette sage parole, il lui arrache cruellement la proie, dont les boyaux dévidés restent un instant accrochés aux dents de la bête féroce, de la femme, veux-je dire. "Allons! un boncoup de bâton pour la calmer! car elle darde des yeux terribles de convoitise sur la nourriture enlevée. Grand Dieu! le bâton n'est pas un bâton de comédie, avez-vous entendu résonner la chair, malgré le poil postiche? Aussi les yeux lui sortent maintenant de la tête, elle hurle plus naturellement. Dans sa rage, elle étincelle tout entière, comme le fer qu'on bat. "Telles sont les moeursconjugales de ces deux descendants d'Eve et d'Adam, ces oeuvres de vos mains, ô mon Dieu! Cette femme est incontestablement malheureuse, quoique après tout, peut-être, les jouissances titillantes de la gloire ne lui soient pas inconnues. Il y a des malheurs plus irrémédiables, et sans compensation. Mais dans le monde où elle a été jetée, elle n'a jamais pu croire que la femme méritât une autre destinée....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Florilège poétique
  • Florilège poétique sur l'écologie
  • Préface anthologie poétique sur une femme
  • Anthologie poetique sur la femme
  • Florilège
  • Florilege
  • Florilège
  • Florilège

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !