Fnac

712 mots 3 pages
a Fnac, Fédération Nationale d'Achats des Cadres (appelée à l'origine « Fédération Nationale d'AChats ») est une chaîne de magasins française spécialisée dans la distribution de produits culturels (musique, littérature, cinéma, jeu vidéo) et électroniques (hi-fi, informatique, télévision), à destination du grand public.

La Fnac a été fondée en France en octobre 1954 par Max Théret, rejoint ensuite par André Essel. Max Théret voulait un titre qui « claque comme Kodak ». Le sigle FNAC fut ainsi choisi, avec comme première signification : Fédération Nationale d'AChats. Son objet était la création de carnets d'achats pour tout public qui voulait acheter moins cher. Il s'agissait alors du même système que « l'Économie nouvelle », dont la Fnac deviendra ainsi le rival direct. Les commerçants inscrits sur ces carnets accordaient des remises aux particuliers et versaient une commission à la Fnac. Il y avait sur ces carnets toutes les branches commerciales mais aucun magasin de matériels photographiques, ces derniers ayant refusé d'y figurer. Max Théret et André Essel ont décidé alors de le faire eux-mêmes. Ils ont créé pour cela une SARL : « Photo Ciné Club ML », ML étant les initiales de la gérante. À peine créée, cette nouvelle société, dont le siège social était situé à la même adresse que la Fnac, connut un vrai succès. Il a été décidé ensuite d'étendre les ventes à la radio. La jeune société est devenue « Photo Radio Club ML ». Un premier agrandissement, la reprise d'un local tenu par une banque, la Compagnie algérienne, ont été suivis de la reprise du restaurant Gaudouin à la même adresse (900 m2) avec l'adjonction du département disques. C'est à ce moment que l'idée culturelle est apparue.
Lors d'une réunion de Direction, il avait été remarqué la proportion de 80 % de cadres. Le Photo radio club a été absorbé par la Fnac qui au lieu de Fédération Nationale d'AChats est devenue alors « Fédération Nationale d'Achats des Cadres »[1].
Engagé un temps au Parti

en relation

  • Fnac
    1501 mots | 7 pages
  • Fnac
    3676 mots | 15 pages
  • Fnac
    367 mots | 2 pages
  • Fnac
    552 mots | 3 pages
  • Fnac
    1752 mots | 8 pages
  • Fnac
    1299 mots | 6 pages
  • Fnac
    985 mots | 4 pages
  • fnac
    301 mots | 2 pages
  • La fnac
    10438 mots | 42 pages
  • Fnac
    2695 mots | 11 pages