Fnac

367 mots 2 pages
marquants et récents[modifier]

Fnac à Porto, au Portugal. Nouvelle politique salariale en 2007 avec pour la première fois dans l'histoire de la Fnac un plan de reclassement d'environ 1 000 salariés, dont environ 300 administratifs dans un premier temps puis les disquaires, en raison de l'évolution négative du marché du disque, insuffisamment compensée pour le moment par la progression du téléchargement sur le site FnacMusic. Le groupe a également lancé un nouveau site web, Fnaclive5. Ce site regroupe toutes les vidéos tournées lors des évènements se déroulant dans les magasins Fnac. En février 2009, le groupe lance une mesure d'économie de 35 millions d'euros en raison de ses difficultés structurelles et conjoncturelles. Les ventes de livres stagnent, les CD subissent une baisse de 20 % cette année-là et l'électronique, en tête des ventes ces dernières années est en chute libre. C'est ainsi que la Fnac se sépare de 400 collaborateurs soit environ 3,4 % de ses effectifs dont 200 à Paris, 50 au siège et 150 en province6, et prévoit de fermer la Fnac Musique Bastille à Paris, ce qui engendre une série de grèves des salariés. En mars 2009, FNAC Suisse ferme son magasin de Bâle, ouvert moins d'un an plus tôt et vingt ans après l'échec de Berlin7. Dans le quotidien Wall Street Journal du 24 novembre 2009, M. François-Henri Pinault a annoncé vouloir vendre la Fnac dans les meilleurs délais8. Le 26 décembre 2009, la Fnac Bastille, spécialisé dans la vente unique de CD, ferme définitivement ses portes et les 60 postes sont supprimés. Cette fermeture fait partie d'un plan d'économie de 35 millions d'euros6. En février 2010, la Fnac annonce son implantation au Maroc avec un premier magasin à Casablanca en 2011. En juillet 2010, la Fnac annonce la cession de « Fnac éveil & jeux » à « ID Group », maison mère des enseignes Okaïdi-Obaïbi9. En octobre 2010 elle lance sa propre liseuse, le FnacBook. En novembre 2011 son successeur est le Kobo by Fnac,

en relation

  • Fnac
    1501 mots | 7 pages
  • Fnac
    3676 mots | 15 pages
  • Fnac
    552 mots | 3 pages
  • Fnac
    1752 mots | 8 pages
  • Fnac
    1299 mots | 6 pages
  • Fnac
    985 mots | 4 pages
  • fnac
    301 mots | 2 pages
  • Fnac
    712 mots | 3 pages
  • La fnac
    10438 mots | 42 pages
  • Fnac
    2695 mots | 11 pages