Folleville

Pages: 4 (971 mots) Publié le: 16 juin 2014
Commentaire :
Cette pièce de théâtre « Embrassons-nous, Folleville ! » est une pièce écrite en 1850 par Eugene Labiche ainsi que August Lefranc, des auteurs appartenant la bourgeoisie. Ils’agit d’une comédie dont le but est de se moquer de l’aristocratie ayant eu lieu a l’époque de Louis XV. Dans cette première scène, le spectateur découvre le personnage principal Folleville, qui se trouvedans une situation délicate car celui- ci est contraint de se marié a la fille de Manicamp, Berthe, bien qu’il souhaiterait épousé Aloise, sa promise cousine. Cependant, Folleville à du mal à le fairecomprendre a Manicamp car a chaque fois qu’il essaye, celui-ci l’interrompe et lui montre toute son affection d’où le titre « Embrassons-nous Folleville ! » Folleville se sent donc pris au piège,mais, est bien déterminé à annoncer qu’il ne souhaite pas se marié a Berthe… Dans un premier temps nous verrons que ces deux scènes ont une fonction informative, ensuite nous verrons les procédésqu’utilisent les auteurs afin de rendre le début de cette pièce plaisant.

I) Fonction informative des scènes.
Dès la didascalie de la ligne 1 à 5 nous retrouvons le cadre spatio-temporel puisque le salonoù se déroule la scène est décrit comme étant « un salon Louis XV » (l1). Le décor est ensuite décrit, citons « cheminée », «  deux vases de porcelaine » (l4) «  chaises, fauteuils » (l 5). De là,nous pouvons déduire qu’il s’agit d’un salon appartenant a un riche propriétaire, sans doute appartenant a la grande aristocratie française de cette époque. De plus l’intrigue est mise en place des lespremières lignes puisque dans le monologue de Folleville, celui-ci explique sa contrainte a se marié a la fille de Manicamp, Berthe, malgré son désaccord incompris. En effet, Manicamp veut par tousles moyens les unir, bien que Folleville soit déjà promis à sa cousine Aloise, qu’il semble aimer. Nous devinons et comprenons de là le caractère des personnages. En effet, Folleville semble...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • folleville
  • Embrassons-nous, folleville
  • Embrassons nous folleville
  • Embrassons-nous Folleville
  • commentaire folleville
  • embrassons nous folleville
  • E. Labiche et A. Lefranc, Embrassons-nous, Folleville! (1850)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !