Fondements pouvoir rome

1693 mots 7 pages
LES FONDEMENTS DU POUVOIR IMPERIAL

Apr�s la guere civile, la naissance d'un nouveau r�gime : le principat.

I) Origines du Principat

1.Les traumatismes de la guerre civile

La crise de la R�publique commence en 133 avec les Graques et laisse des traces profondes jusqu'� Actium. On a un si�cle de guerre civile qui marque les esprits. La crise touche tous les secteurs de Rome, les provinces et l'empire, L'institution, l'�conomie, la sph�re des politiques qui s'entretuent autant qu'aujourd'hui.

Guerre civile ne veut pas dire sang partout dans les rues de Rome. Ce sont des luttes d'un si�cle (4 g�n�rations) qui ne connaissent pas de paix r�elle. Lucain parle de ��luttes paricides��, ��univers �branl頻, ��deux arm�es ennemies portant les m�mes enseignes�� etc. Tuer un ennemi est valorisant ; tuer un autre romain est honteux. On refuse donc le triomphe durant les guerres civiles.

2.De Octave � Auguste

Le paroxisme vient entre 44 et 31 avec le meurtre de C�sar. Le conflit est permanent durant cette p�riode. Quand Octave met fin � la guerre civile avec Actium, ce n'est pas toutes les oppositions qui sont �limin�es. La crise de 23 est profonde et montre que les choses ne sont pas stabilis�es. Octave s'av�re habile homme politique. Son travail a sans doute sauv� l'Empire romain. Montre une intelligence politique tr�s pr�coce. Quand il est malade, en 23, c'est la crise.

En 43 la guerre de Mod�ne, Octave assi�g� par Antoine... En 42 la guerre reprend et pendant le triumvera, les violences s'enchainent. Actium en 31 n'est pas la fin des conflits mais s'impose comme un point nouveau : fin des guerres civiles, fin des affrontements. Comme Octave est victorieux, il est l�gitime. Il exploite politiquement cette victoire par des nettoyages muscl�s de ceux qui ont �t� proches du complot ayant tu�s son p�re.

En -29, Octave ferme les porte du temple de Janus. Cela signifie que la paix est dans Rome et hors de Rome. C'est la troisi�me fois qu'elles sont

en relation

  • La justice dans l'antiquité
    2416 mots | 10 pages
  • Document type
    1932 mots | 8 pages
  • Rome et l'invention du jus
    4216 mots | 17 pages
  • résumé histoire de la pensée juridique antiquité
    5369 mots | 22 pages
  • histoire du droit
    7933 mots | 32 pages
  • De la personnalité à la territorialité des lois
    1649 mots | 7 pages
  • Introduction au droit début du cours
    806 mots | 4 pages
  • Vocabulaire juridique
    9299 mots | 38 pages
  • Rome et les origines de l'etat de droit
    1430 mots | 6 pages
  • Lex de imperio vespasiani
    4027 mots | 17 pages