force

1235 mots 5 pages
— On refuse le coup du sort : on geint et s'apitoie. On devient aigre. Comportement négatif mais acceptable. On refuse le coup du sort : on se bat pour le "dépasser".

— On accepte le coup du sort : on meurt, vaincu. On accepte le coup du sort ( ses conséquences) : on fait en sorte de vivre avec les nouvelles données. Pour vivre avec, on se tourne vers autrui; on ne s'enferme pas dans son acceptation sinistre de la chose. On compense la perte, la blessure, par une volonté souriante. On ne serre pas les poings, on tend les bras.

— On refuse le coup du sort : on geint et s'apitoie. On devient aigre. Comportement négatif mais acceptable. On refuse le coup du sort : on se bat pour le "dépasser".

— On accepte le coup du sort : on meurt, vaincu. On accepte le coup du sort ( ses conséquences) : on fait en sorte de vivre avec les nouvelles données. Pour vivre avec, on se tourne vers autrui; on ne s'enferme pas dans son acceptation sinistre de la chose. On compense la perte, la blessure, par une volonté souriante. On ne serre pas les poings, on tend les bras.

— On refuse le coup du sort : on geint et s'apitoie. On devient aigre. Comportement négatif mais acceptable. On refuse le coup du sort : on se bat pour le "dépasser".

— On accepte le coup du sort : on meurt, vaincu. On accepte le coup du sort ( ses conséquences) : on fait en sorte de vivre avec les nouvelles données. Pour vivre avec, on se tourne vers autrui; on ne s'enferme pas dans son acceptation sinistre de la chose. On compense la perte, la blessure, par une volonté souriante. On ne serre pas les poings, on tend les bras.

— On refuse le coup du sort : on geint et s'apitoie. On devient aigre. Comportement négatif mais acceptable. On refuse le coup du sort : on se bat pour le "dépasser".

— On accepte le coup du sort : on meurt, vaincu. On accepte le coup du sort ( ses conséquences) : on fait en sorte de vivre

en relation

  • rien
    400 mots | 2 pages
  • Rien
    634 mots | 3 pages
  • Commentaire composé, les faux-monnayeurs. lettre de bernard profitendieu
    1167 mots | 5 pages
  • On avance
    294 mots | 2 pages
  • Le suicide
    527 mots | 3 pages
  • Liittérature français
    1037 mots | 5 pages
  • fabliau
    335 mots | 2 pages
  • Rien
    686 mots | 3 pages
  • Diverses citations classiques
    869 mots | 4 pages
  • Marguerite duras, "la visite de l'agent du cadastre" dans "un barrage contre le pacifique"
    466 mots | 2 pages