Fracture generationnelle

Pages: 9 (2071 mots) Publié le: 5 janvier 2011
Vers une fracture générationnelle ?

Pour la première fois depuis longtemps, les jeunes générations connaissent une entrée dans la vie adulte plus difficile que celle de leurs parents. Au-delà des inégalités socio-économiques, cela pose des problèmes concernant l’avenir du régime de protection sociale, fondé sur la solidarité entre générations.

Les générations sont-elles enpasse de devenir une nouvelle clé de lecture des fractures centrales de la société française ? En tous cas, à l’heure où l’on peine à dessiner, en France comme ailleurs, le visage des sociétés nationales, et où l’analyse en termes de classes sociales est de moins en moins suffisante, les clivages liés à l’âge pourraient connaître un regain de vitalité dans les années à venir. Le monde socialn’ignore pas, évidemment, que les différentes générations connaissent un destin social inégal – les récents événements de 2005 se sont chargés, au besoin, de le lui rappeler. Mais le tableau d’ensemble que dressent les chercheurs montre que l’on ne saisit généralement pas toute la portée de ces inégalités, qui se déploient, il est vrai, dans un contexte historique tout à fait particulier.
Cetteparticularité de notre époque, c’est bien entendu l’exceptionnel destin social de la « génération 68 », comme l’a rappelé récemment le sociologue Louis Chauvel, l’un de ceux qui poussent le plus loin l’analyse en termes générationnels. Il met en évidence, dans deux articles les facteurs qui ont permis aux individus nés entre 1945 et 1955 de connaître un progrès sans précédent. La « génération 68 »succède à des générations qui ont connu des destins particulièrement dramatiques : la génération 1914 par exemple, celle de leurs parents, aura connu un début de vie active des plus difficiles dans le contexte de crise des années 1930, avant, surtout, de connaître les affres de la Seconde Guerre mondiale.
Grandissant eux, pour la première fois depuis un siècle, en temps de paix, lesbaby-boomers vont profiter à plein de la dynamique des trente glorieuses : dans un pays en pleine reconstruction, le travail ne manque pas, ce qui leur permet de connaître, au cours des trois ans après la sortie des études, un taux de chômage moyen très faible d’environ 5%. Grâce notamment au développement de l’Etat-providence, de l’éducation et de la recherche (CNRS, universités), des services desanté, des entreprises semi-publiques (EDF, France Telecom…), ils vont être les principaux bénéficiaires de la forte demande de cadres et professions intellectuelles. Ils connaîtront ainsi une mobilité sociale ascendante inouïe, assurant une rentabilité maximale de leurs diplômes : dans les années 1970, 70% des titulaires d’une licence ou plus âgés de 30 à 35 ans sont cadres. Aujourd’hui, la« génération 68 » s’apprête à prendre sa retraite après une vide de travail pratiquement sans accroc, et après avoir fait jouer l’ascenseur social comme aucune autre génération auparavant.

Des « chances de vie » inégales

Malheureusement, cette parenthèse s’est très vite refermée : Les générations nées à partir de 1955 ont connu une dégradation progressive de leurs « chances de vie ». Lephénomène le plus important de ce point de vue est naturellement l’apparition d’un chômage de masse, qui frappe notamment les nouveaux venus sur le marché du travail. Le taux de chômage des personnes sorties de l’école depuis moins de douze mois, qui tournait aux alentours de 6% à la fin des années 1960, augmente régulièrement au cours de la décennie 1970 pour atteindre 33% en 1985. En 2002,malgré quelques années d’embellie économique, ce taux atteignait encore 29%.
Mais il n’y a pas que le taux de chômage : L.Chauvel cite une litanie d’indices convergents. Intéressons-nous aux salaires, par exemple : « En 1975, les salariés de cinquante ans gagnaient en moyenne15% de plus que les salariés de trente ans (…). Aujourd’hui, l’écart est de 40%. » Idem pour la mobilité...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la fracture génerationnelle
  • synthèse: la fracture générationnelle
  • La fracture numérique générationnelle ac- tuelle peut-elle s’atténuer ?
  • La fracture
  • Les Fractures
  • Les conflits générationnels
  • Marketing Générationnel
  • Les types de fractures

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !