Français

Pages: 2 (290 mots) Publié le: 14 avril 2011
« Un jour, j'irai à Vancouver »
Rachid Bouali

« Antigone »

Cet homme seul, avait pour seul décore son imagination. Il était aidé par de l'éclairage quidélimite des lieux sur le sol comme l'arrêt de bus numéro 26, qui lui, est délimité par un simple rectangle de lumière ou encore quand Mr Bouali regarde leslumières du plafond comme si il parle avec des personnes qui se trouvent dans des immeubles de son quartier. Ce jeux avec la lumière est très compréhensible et trèsoriginal.

Rachid Bouali est un homme d'une trentaine d'années lors de la représentation de son spectacle qu'on a eut la chance de comtempler ce jeudi 20janvier 2011 au complexe culturel de Rumilly. Dans son spectacle, il représente des jeunes adolescents un peu en difficultés ( rachid, vincent, miguel, jean-jean … )et un éduacteur qui lui a fait découvrir le monde du théatre ( Jean-Gabriel). Ce soir c'est le grand soir, ils jouent Antigone, la pièce de théatre qu'ils ontt'en répétée.

Ce specatcle est tout simplement la représentation de sa vie et plus précisément de son enfance et de son adolescence. Pour chacun des personnagesqu'il incarne, il met en scène des gestuelles très personnelles et à la limite du burlesque. Cette pièce nous apprend que grâce au théatre Rachid Bouali a putrouver sa vocation et un métier alors qu'il était plutôt mal parti dans la vie. Livré a lui même et avec des notes scolaires assez médiocres aujourd'hui il s'ensort très bien grâce à l'aide d'un homme: Jean-Gabriel.

Un jour, j'irai à Vancouver est une pièce de théatre pleine d'humour, de tendresse et de bonheur.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Francais
  • Français
  • Français
  • Francais
  • Francais
  • Français
  • Français
  • Français

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !