francais livre 2nd 1ere moyen age

12866 mots 52 pages
Turold

La Chanson de Roland

page 48

Objectifs
–– Étudier la poésie du Moyen Âge
–– Analyser les caractéristiques de l’épopée

Repères
Monument à la fois littéraire et national, La Chanson de Roland a été l’objet de discussions passionnées quant à son origine. Certains, partisans de la thèse de « l’individualisme », y voient la création personnelle d’un poète de génie (Turold) ; d’autres, adeptes de la thèse du « traditionalisme », font du texte un état, à un moment donné, d’une transmission séculaire. Ce qui est certain, c’est que les chansons de geste connaissent une transmission orale, dont l’écrit marque une étape bénéficiant de la touche plus ou moins créatrice de leur rédacteur. On sait également que les événements décrits dans La Chanson de Roland renvoient à un épisode antérieur de trois siècles à la première version connue, dite version d’Oxford (vers 1100).
Les documents historiques sont peu bavards quant à l’épisode décrit dans le manuscrit d’Oxford.
On sait qu’en 778, une expédition de Charlemagne a eu lieu en Espagne. Des sources assez tardives évoquent une bataille dans les Pyrénées contre les Basques, au cours de laquelle un certain
Roland apparaît parmi les victimes. Quant aux historiens arabes, ils font référence à une bataille contre les Sarrasins au col de Roncevaux, qui aurait été un échec assez important pour Charlemagne. Ainsi, La Chanson de Roland prend apparemment une grande liberté avec l’Histoire, magnifiant la bravoure des Francs et notamment celle d’un Roland dont on ne connaît rien.
C’est ainsi que le poème nous raconte la vengeance victorieuse de Charlemagne après la mort des braves et, surtout, explique la défaite de Roncevaux par la présence déterminante d’un traître,
Ganelon, qui disculpe Charlemagne et les Francs de toute responsabilité directe dans la déroute.
L’épopée de La Chanson de Roland masque les zones d’ombre de l’Histoire pour donner un sens fort et assuré aux exploits des princes

en relation

  • Histoire de la litterature francaise
    2466 mots | 10 pages
  • Les réécritures
    2551 mots | 11 pages
  • Causes profondes de la révolution industrielle
    1258 mots | 6 pages
  • Histoire de la mondialisation
    2942 mots | 12 pages
  • Commentaire de texte
    4938 mots | 20 pages
  • Histoire du droit cour l1
    24299 mots | 98 pages
  • Age 2
    7869 mots | 32 pages
  • Romantisme Art religion
    7005 mots | 29 pages
  • La Guerre Au XXeme
    2579 mots | 11 pages
  • les cas pratiques
    10245 mots | 41 pages