Francais

845 mots 4 pages
ux imaginations enfantines, souvent les géants apportent la terreur. Les contes leur dessinent des silhouettes maléfiques, en font les dépositaires de la méchanceté et de la cruauté du monde. L'histoire atteint son terme à la mort de l'ogre, ou à sa fuite. Les bons géants sont exception, ils ne répondent pas aux attentes, trahissent leur condition, leur nature de géants. Ceux de Rabelais sont de cette trempe, gens pacifiques et débonnaires, agressés plus qu'agresseurs, dont le lecteur souhaite le triomphe. Gargantzia conte leur histoire, leur geste, les introduit pour longtemps dans notre univers familier; les monstres sont apaisés et déchaînent surtout notre rire.
Profitant d'une tradition déjà ancienne et bien établie, exploitée par "les Grandes et inestimables Cronicques du grant et énorme géant Gargantua" parues en 1532, Rabelais semble s'attacher d'abord à nous convaincre de l'existence de ses personnages principaux, mais il n'invente, en matière de gigantisme, que des détails; il brode sur un thème connu, comme d'autres conteurs ont essayé avant lui. Pas plus qu'il n'invente ses personnages, ou du moins leurs silhouettes, il n'innove en matière de forme littéraire : le Gargantu « s'inspire simplement des romans chevaleresques, de leurs parodies, de la tradition légendaire et des faits du jour ». Fierabras, Huon de Bordeaux, le Roland furieux et plus encore peut-être leurs parodies, les Macaronées de Merlin Coccaïe par exemple, offrent à Rabelais un cadre souple et commode. Ses géants vivent des aventures déjà répertoriées et « classiques », celles des héros de chevalerie. Un géant est un personnage de marque, il lui faut une longue liste généalogique - surtout au géant roi. Rabelais sacrifie à l'usage, non sans désinvolture : dans l'ordre de ses livres, Pantagruel, fils de Gargantua, voit le jour avant son père. Les Horribles et Espoventables Faictz et Prouesses du tres renommé Pantagruel, roy des Dipsodes paraissent probablement en 1532 pour la foire

en relation

  • français de francais
    346 mots | 2 pages
  • Français
    4802 mots | 20 pages
  • Francais
    6279 mots | 26 pages
  • francais
    1124 mots | 5 pages
  • Francais
    4718 mots | 19 pages
  • francais
    7537 mots | 31 pages
  • Le francais
    280 mots | 2 pages
  • Français
    626 mots | 3 pages
  • francais
    1206 mots | 5 pages
  • Francais
    1727 mots | 7 pages