Francais

583 mots 3 pages
Texte 1 La Princesse de Clèves de Mme de La Fayette
Introduction
Au 17ème siècle, plus précisément en 1678, Mme de la Fayette écrit La Princesse de Clèves. Cette œuvre marque l'épanouissement du roman et la fin du roman courtois médiéval. Des personnages plus complexes et raffinés font leur apparition dans la littérature. Cet extrait nous présente deux personnages issus de la noblesse française sous le règne d'Henry II. Il s'agit du duc de Nemours et de la princesse de Clèves. Ils se rencontrent lors d'un bal donné par le roi à l'occasion des fiançailles de Claude de France. Nous allons voir comment se déroule l’apparition de la Princesse de Clèves dans la Cour grâce aux deux axes suivant : L’un présentera Une beauté incomparable tandis que l’autre présentera Une mère d’exception pour une éducation originale
Lecture de l’extrait
Partie I
-La première désignation de l’héroïne est une métonymie : une beauté, reprise par une beauté parfaite et la grande beauté. Elle est l’incarnation de la beauté. - L’apparition à la Cour de Mademoiselle de Chartres suscite l’admiration et la surprise des courtisans, d’où un lexique du regard (« yeux, regard ») important dans cette société du paraître.
- Description physique très vague. On évoque seulement «la blancheur de son teint », « ses cheveux blonds », la régularité de ses traits. On insiste également sur sa jeunesse «dans sa seizième année ». Il n’y a donc aucun élément vraiment pittoresque dans la présentation qui est faite de l’héroïne. C’est une description stéréotypée.
-Les procédés hyperboliques sont nombreux. Mlle de Chartres est présentée dans une sorte de surenchère, comme surpassant tous les autres membres d’une cour qui, elle-même, est exceptionnelle. Les superlatifs sont nombreux : tout, parfaite, une des plus grandes, extraordinaires, extrême, un des grands partis, extrêmement, la grande beauté, que l’on n’a jamais vu qu’à elle, tous
- Caractère exceptionnel du personnage concerne aussi son statut

en relation

  • français de francais
    346 mots | 2 pages
  • Français
    4802 mots | 20 pages
  • Francais
    6279 mots | 26 pages
  • francais
    1124 mots | 5 pages
  • Francais
    4718 mots | 19 pages
  • francais
    7537 mots | 31 pages
  • Le francais
    280 mots | 2 pages
  • Français
    626 mots | 3 pages
  • francais
    1206 mots | 5 pages
  • Francais
    1727 mots | 7 pages