Francais

1805 mots 8 pages
Brandon Conclusion

Le film sera présenté au Festival de Cannes. Sur la croisette se croisent Signoret, Hitchcock, Cary Grant, Gene Kelly, Sagan, Greco, ... L'accueil est magnifique. Le prix de la Mise en scène ouvre la voie au sacre de sa génération tandis qu'Orfeu Negro gagne la Palme d'or. Ce ne sera pas le seul trophée : Prix du meilleur film étranger pour la Critique de New York, Grand prix de l'OCIC à Cannes, Prix Joseph Burstyn du meilleur film étranger, Prix du festival d'Acapulco, Prix Méliès, nomination pour le meilleur film aux British Awards, Nomination pour le meilleur scénario original aux Oscars...

Critiques En cela Les 400 coups trouve toujours un écho aujourd'hui. A ceux qui doutent encore des méfaits de la pure répression, voici un arsenal d'arguments. Le maître d'école, le père, la mère, le juge, tous abîment l'enfance et abusent de leur pouvoir. On ne regrette pas cette époque liberticide. Mais Truffaut, surtout, anticipe avec une prémonition rare, les événements de 68 . Il faut dire que ces 400 coups ne sont que le premier épisode des aventures d'Antoine Doinel, miroir intime de la vie du cinéaste. Doinel est son double. En le filmant enfant, il s'offre sa naissance, ses origines, ses racines de cinéma. Il va voler une machine à écrire (avant de voler des baisers), il va brûler le domicile conjugal, il va fuir l'amour de sa mère. Il trouve ainsi en Jean-Pierre Léaud son parfait alter-ego. Au delà de la ressemblance physique, l'air buté et farouche, souriant et charment, le jeune acteur transperce l'écran. Quand il annonce au proviseur le décès (mensonger) de sa mère, il rappelle la folie de Jean-Louis Barrault dans Drôle de drame avec un simple mais saisissant : "Elle est morte!" Son charisme nous pousse, naturellement, à voulor l'accompagner jusqu'au bout, sans le juger (et c'est là toute la réussite du film : nous rendre compatissant).Truffaut se donne naissance et en un film, il touche ce qui fera son cinéma : un mélange

en relation

  • français de francais
    346 mots | 2 pages
  • Français
    4802 mots | 20 pages
  • Francais
    6279 mots | 26 pages
  • francais
    1124 mots | 5 pages
  • Francais
    4718 mots | 19 pages
  • francais
    7537 mots | 31 pages
  • Le francais
    280 mots | 2 pages
  • Français
    626 mots | 3 pages
  • francais
    1206 mots | 5 pages
  • Francais
    1727 mots | 7 pages