Francais

1990 mots 8 pages
Dossier III
Renaissance et Humanisme
III Humanisme
Le terme humanisme vient de l'Iralien Umanisti. Un humaniste au sens premier du terme était un maitre de rhétorique et de gramaire. L'humaniqme qualifie un mouvement culturel et intellectuel des 15e et 16e siècles. Pour être un bon humaniste, il fallait pratiquer la philologie.
A) La Philologie.
Il connaissent la bible, elle est en latin mais avant en grec et au début en hébreu. Les phililogues ont retraduits, revu les traductions. C'est une traducion qui va réfléchir au sens premier du mot. Les Humanistes veulent revenir aux sources de la littérature sacrée et retrouver la version initiale des textes des phylosophes grecques, ils sont aidés pas la venue en Italie de nombreux savants fuyants l'avancée des trucs. Grâce à ces textes, les humanistes peuvent opérer des confrontations avec les copies du Moyen-âge. Laurent Valla (1404-1457) pose les bases de la critique textuelle et il démontre que la vulgate qui fait autorité dans l'Eglise est imparfaite. Les découvertes de Valla et les pratiques des humanistes inquiètent l'Eglise très attachés à la tradition. Jean Rechlin, qui prone le recours aux sources juives pour enrichir la connaissance des Ecritures, est condamné
B) La quête du savoir universel.
L'humaniste embrasse tout les domaines de la connaissance à partir de la double réapropriation des Ecritures de l'héritage antique.
Neoplatonisme : Nouvelle lecture de Platon. Marcil Fricin (1453-1499) traduit platon, il souhaite démontrer que platonisme ete christianisme sont compatibles. Il s'efforce de déceler des indices du christianisme dans le monde payen. Il démontre que chez Platon on trouve "l'immortalité de l'âme". Pic de la Mirandole (1463-1494) poursuit les travaux et pense que L'Homme est une créature privilégiée qui par la raison, les sens, la contemplation s'arrache au registre terrestre pour atteindre le divin. Cette théorie fait de l'Homme l'artisant de son destin et cette théorie était admise par

en relation

  • français de francais
    346 mots | 2 pages
  • Français
    4802 mots | 20 pages
  • Francais
    6279 mots | 26 pages
  • francais
    1124 mots | 5 pages
  • Francais
    4718 mots | 19 pages
  • francais
    7537 mots | 31 pages
  • Le francais
    280 mots | 2 pages
  • Français
    626 mots | 3 pages
  • francais
    1206 mots | 5 pages
  • Francais
    1727 mots | 7 pages