front populaire

Pages: 26 (6393 mots) Publié le: 5 janvier 2014
Le Front populaire est une coalition de partis de gauche qui gouverna la France de 1936 à 1938. Il réunissait les trois principaux partis de la gauche, la SFIO, le Parti radical-socialiste et le Parti communiste (qui soutenait les deux premiers sans participer directement au gouvernement), mais également toute une nébuleuse d'autres mouvements1.
Le gouvernement de Front populaire fut le premierde la IIIe République dirigé par les socialistes. Il initia plusieurs réformes sociales importantes et constitue encore actuellement une des références incontournables de la mémoire et de l'histoire de la Gauche française : les congés payés, la réduction du temps de travail avec la semaine de quarante heures et l' établissement des conventions collectives.
L'assemblée élue lors des élections de1936 demeura inchangée jusqu'en septembre 1939, date à laquelle 49 députés communistes furent arrêtés. L'année suivante, en juin 1940, la France connaissait la défaite face à l'Allemagne.
Sommaire [masquer]
1 Genèse et formation
1.1 La réaction militante au 6 février 1934
1.2 La volte-face du Parti communiste
1.3 Le ralliement des radicaux
1.4 La manifestation du 14 juillet 1935
1.5 Unprogramme électoral modéré et ambigu
2 La victoire électorale et la mise en place du gouvernement de Front populaire
2.1 Victoire et rapports de forces internes au Front populaire
2.2 Le gouvernement Blum
3 Le mouvement de grève de mai-juin 1936
4 Action du gouvernement
4.1 Politique économique et sociale
4.2 Politique coloniale
4.3 Éducation, sports et loisirs
4.4 Politique étrangère
5Crise
6 Bilan
7 Personnalités du Front populaire
8 Filmographie
9 Notes et références
10 Annexes
10.1 Articles connexes
10.2 Bibliographie
10.2.1 Ouvrages et articles généraux
10.2.2 La France de l'époque
10.2.3 Mises en perspective
10.2.4 Sur la politique culturelle
10.2.5 Sur la politique d'armement
10.2.6 Biographies
10.2.7 Témoignages
Genèse et formation[modifier | modifier lecode]

La réaction militante au 6 février 1934[modifier | modifier le code]


Emblème du parti socialiste SFIO
Dans la mythologie de la Gauche française, c'est en réaction à la journée d'émeutes menées par les ligues (Action française, Jeunesses patriotes, etc.) le 6 février 1934 que les partis de gauche décident de s'unir contre « le danger fasciste » et les tentatives de l'extrême droite pourétablir en France un régime dictatorial équivalent à l'Italie fasciste2.
En fait, si socialistes et communistes sont authentiquement convaincus qu'ils viennent de connaître une tentative de coup d'État concerté en vue d'établir un régime autoritaire3, ils réagissent d'abord en ordre dispersé. À la fois concurrents et adversaires depuis la scission survenue lors du Congrès de Tours de la SFIO, quia vu la formation de la SFIC qui deviendra plus tard le PCF, les deux partis ouvriers peinent à renouer le dialogue. Pour les communistes, qui suivent scrupuleusement les instructions de la Troisième Internationale, le capitalisme est entré dans sa « troisième phase » : il va bientôt connaître une période de crise qui le poussera à agresser l'URSS. Lorsque ce conflit, qu'ils pensent inévitable,surviendra, les communistes auront pour tâche de lutter énergiquement contre la bourgeoisie, quel que soit son bord politique (de ce point de vue, les radicaux ou les républicains-socialistes sont assimilés à la droite et taxés de fascistes). Fondamentalement révolutionnaire, le PCF considère même que le combat doit s'étendre à la SFIO, coupable de contribuer à faire avorter la Révolution en prônantdes politiques réformistes2.
Pour sa part, la SFIO se méfie d'un Parti communiste qui, sous couvert de proposer un front unique, chercherait en réalité à attirer vers lui les militants socialistes en les éloignant de leurs dirigeants4. Par ailleurs les socialistes, alliés traditionnels des radicaux, sont en froid avec ces derniers. Ces deux partis ont déjà connu ensemble par deux fois...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Front populaire
  • Le front populaire
  • Le front populaire
  • Front populaire
  • Le front populaire
  • Le front populaire
  • Front Populaire
  • Front populaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !