Générations

272 mots 2 pages
Chaque génération traverse des phases ou fait face à des événements différents en sorte qu’une génération n’est pas un système clos dans lequel les mêmes étapes seraient nécessairement traversées.
Concernant, la génération historique, mon sentiment d’appartenance est beaucoup moins fort. Si effectivement je partage avec des personnes nées dans la même période que moi 1 la même expérience de vécu sous tel ou tel gouvernement et direction nationale, les événements comme les guerres au Kosovo, Afghanistan, Irak, Tchétchénie, Israël-Palestine, attentats divers dont ceux du World Trade Center et des influences sociales ; ces faits ne sont pas prégnants dans mon sentiment d’appartenance, dans la mesure où je ne me sens pas particulièrement actrice de ces événements qui s’imposent à moi et sur lesquels je n’ai aucuns vécus, influences (ou très peu) sur eux. Il est probable que pour ce sentiment d’appartenance à une génération historique, il est encore trop tôt pour pouvoir affirmer : « j’appartiens à cette génération !!!» Je pense que ce sentiment apparaîtra lorsque je pourrai comparer ces événements qui se sont passés loin de moi quand j’«étais jeune» avec ceux que vivent à la même époque la génération descendante. Pour le moment je n’ai de référentiel à la génération historique que celle de mes générations ascendantes. Il faudra que je puisse me placer entre deux générations je pense, pour que je prenne la totale conscience de ma génération historique. Effectivement, de par le contexte familial qui fait que j’ai grandi avec un frère et une soeur plus âgés que moi, m’a en quelque sorte « tiré vers le haut

en relation

  • Générations
    858 mots | 4 pages
  • Génération
    649 mots | 3 pages
  • Génération
    3656 mots | 15 pages
  • La génération
    1672 mots | 7 pages
  • Génération
    850 mots | 4 pages
  • La génération y
    5820 mots | 24 pages
  • La génération y
    514 mots | 3 pages
  • Les generations
    539 mots | 3 pages
  • Génération y
    11192 mots | 45 pages
  • La génération y
    11904 mots | 48 pages