Génocide

4507 mots 19 pages
« Dans tout crime contre l’humanité un homme n’est plus l’égal d’un autre homme. Il est victime d’abord d’interdictions (de mariage, professionnelles, de libre circulation…), puis d’un marquage par une étoile ou un tatouage, enfin d’un parcage. L’homme alors est égal à zéro ; dans un pays où l’assassinat est un crime, il peut impunément être mis à mort. Il n’a plus ce nom que tout être humain reçoit à la naissance et qui lui ouvre l’exercice de tous les droits. Sont exterminés sans décision de justice et sans pouvoir se défendre des êtres humains, hommes, femmes, enfants, dont les corps sans sépultures doivent disparaître par le gaz, le feu ou dans des fosses communes. »

Définir le crime contre l’humanité Le crime contre l’humanité est un crime exceptionnel.
Toute atteinte collective grave ne constitue pas un crime contrel’humanité. Les crimes sont nombreux dans l’histoire lointaine ou récente, mais les procès pour crime contre l’humanité sont rares. La récente définition juridique du crime contre l’humanité est unsigne de reconnaissance en droit international et par un certain nombre d’États des Droits de l’homme et de la personne humaine. Le statut du tribunal de Nuremberg reste l’acte fondateur de ladéfinition du crime contre l’humanité. Aujourd’hui, cette définition est développée à la fois dans des textes de droit international (statuts des Tribunaux pénaux internationaux pour l’ex-Yougoslavie et pour le Rwanda : TPIY et TPIR, et désormais la Cour pénale internationale) et dans certains droits nationaux(code criminel canadien, code pénal finlandais, portugais, ivoirien, slovène, ainsi que le code pénal français dans ses articles 212-1 à 212-3). Les droits nationaux qui répriment le crime contre l’humanité ne le définissent pas toujours de la même manière. On peut proposer une synthèse de la définition du crime contrel’humanité : • Les crimes contre l’humanité recouvrent des violations graves et caractérisées des Droits de

en relation

  • Le génocide
    378 mots | 2 pages
  • Génocides
    415 mots | 2 pages
  • Genocide
    621 mots | 3 pages
  • Génocide
    256 mots | 2 pages
  • Génocide
    477 mots | 2 pages
  • Le genocide
    11108 mots | 45 pages
  • Génocide
    737 mots | 3 pages
  • Genocide
    8295 mots | 34 pages
  • Le génocide
    740 mots | 3 pages
  • Génocide
    260 mots | 2 pages