Géographie algérie

620 mots 3 pages
L’Algérie est de par sa superficie, le plus grand pays du pourtour méditerranéen et le second au niveau africain, après le Soudan. Dans sa partie Sud, il comprend une part notable du Sahara.
Au nord, l'Atlas tellien forme avec l’Atlas saharien, plus au sud, deux ensembles de reliefs parallèles se rapprochant en allant vers l’est, et entre lesquels s'intercalent de vastes plaines et hauts plateaux. Les deux Atlas tendent à se confondre dans l'est de l'Algérie. les vastes chaines montagneuses des Aurès ( Batna, Khenchela, Oum-El-Bouaghi, Aïn M'lila, Souk-Ahras, Guelma, Biskra) et de la Nememcha (Tebessa) occupent la totalité de l'est algérien et sont délimitées par la frontière tunisienne. Les Aurès occupent une surface 500 000 km². Le point culminant est le mont Chélia (2 328 mètres). La terre la plus fertile au monde se trouve dans les Aurès13.
La bande du Tell, large de 80 km à 190 km, s'étend sur près de 1 622 km de côte méditerranéenne. Elle est formée de chaînes de montagnes (l'Ouarsenis, le Chenoua, le Djurdjura, les Babors et les Bibans) longeant le littoral et souvent séparées par des vallées, riches par leur flore et leur faune, abritant des cours d'eau comme la vallée du Chelif ou la vallée de la Soummam. Le mont Lalla-Khadîdja, en Kabylie où les montagnes sont recouvertes de neige en hiver, en est le point culminant et s'élève à 2 308 mètres d'altitude. Les plaines du Tell abritent avec les vallées adjacentes la grande majorité des terres fertiles du pays.
Entre les massifs de Tell et l'Atlas saharien, un grand ensemble de plaines et de hauts plateaux semi-arides sont creusés par de nombreuses étendues d'eau salée, les chotts, asséchés en fonction des saisons. Le point le plus bas d'Algérie, atteint au Chott Melrhir, descend à –40 m. L'ensemble court depuis les frontières marocaines à l'Ouest jusque dans la vallée du Hodna dont les monts relient parfois les Atlas tellien et saharien.
L’Atlas saharien, relie le Haut Atlas marocain jusqu'à la frontière

en relation

  • Algerie
    1134 mots | 5 pages
  • Geographie agricole
    42027 mots | 169 pages
  • introduction géographie moyen orient
    13605 mots | 55 pages
  • bulletin officiel
    2966 mots | 12 pages
  • Pages 48 à 52
    1892 mots | 8 pages
  • Le systeme colonial: quelles interets quelles limites
    4493 mots | 18 pages
  • La titrisation
    1690 mots | 7 pages
  • Algérie
    1292 mots | 6 pages
  • M Diterran E
    3178 mots | 13 pages
  • cas della
    5901 mots | 24 pages