Géopo : présence chinoise en afrique

1457 mots 6 pages
PARTIE A : La présence chinoise sur le continent africain

I. Un peu d’Histoire

Depuis les années cinquante, les relations entre la Chine et l’Afrique s’intensifient peu à peu. Et cela notamment à partir du moment où la Chine décide, en 1949, de regagner son siège au sein du conseil de sécurité de l’ONU, alors occupé par Taiwan. En 1971, la Chine atteint enfin son but grâce aux 26 votes des états africains. Par signe de reconnaissance, la Chine renforce en Afrique sa politique d’aide audéveloppement des infrastructures, de l’industrie et de l’agriculture, et envoi un apport de 150 000 techniciens.

« La relation de la Chine avec l’Afrique se poursuit au milieu des années 1980 sous l’effet des réformes économiques lancées par DENG Xiaoping. L’Afrique est alors perçue davantage comme un marché et un accès aux indispensables ressources en énergie et en matières premières. Cette période, l’histoire chinoise la qualifie de « réajustement » et de « sain développement dans les relations économiques et commerciales avec l’Afrique ». A partir de la fin des années 1990, les accords et signatures de projets en Afrique tels que la construction d’écoles, d’hôpitaux, de ponts, de routes, etc., soutenu par laChine, ne cessent de se multiplier. Entre 2000 et 2007, les échanges sino-africains montrent une croissance extraordinaire passant de 10 à 70 milliards de dollars. La Chine ravis ainsi à la France le titre de deuxième partenaire commercial de l'Afrique, après les Etats-Unis. En 2009, la Chine devient le plus grand partenaire commercial de l’Afrique, avec un investissement total de plus de 6,6 milliards d’euros sur le continent africain. Selon un rapport du Ministère du Commerce à Pékin, les investissements chinois sur le territoire africain devraient continuer à se développer, tout en diversifiant les secteurs d’activités. II.Les

en relation

  • relation nord sud
    25629 mots | 103 pages
  • Géopolitique: irak, rwanda, inde
    20629 mots | 83 pages
  • impact du flambee du petrole a madagascar
    28455 mots | 114 pages