Gants

3366 mots 14 pages
1

JEAN-BAPTISTE WILLERMOZ ET LE REGIME RECTIFIE ( 1730 – 1824 )

RER
Par Ro. Zu.

Jean-Baptiste WILLERMOZ naquit en 1730 et devint un honnête négociant Lyonnais en soieries, fort riche et passionné d’ésotérisme. On le dépeint comme un cœur excellent, charitable, sans ostentation, serviable pour ses amis jusqu’à et y compris la bourse, administrateur bénévole d’hôpitaux et d’œuvres de bienfaisance, auxquelles il consacrait une bonne partie de son temps et de ses revenus, de mœurs irréprochables. Dans la bourgeoisie Lyonnaise, friande de sectes et d’initiations, il trouvera un milieu particulièrement réceptif pour lancer ses idées. En 1750, il est initié à la Franc-Maçonnerie et devient, deux années plus tard, Vénérable de sa Loge (dont je n’ai pas le nom). Quelques années plus tard, il fonde la Loge « La Parfaite Amitié » par patente du 23 novembre 1756 ; cette Loge fut rattachée au « Comité des Maîtres Parisiens ». Il participe ensuite à la fondation de la « Grande Loge des Maîtres Réguliers de Lyon » dont il sera Grand Maître en 1762-1763 avant d’en être le Garde des Sceaux et l’Archiviste. Il poursuit à Lyon une œuvre considérable de documentation sur tous les Grades Maçonniques en vue de leur synthèse en un système ordonné et harmonieux. Collectionnant toutes les dignités Maçonniques possibles, adhérant à tous les Rites connus, écrivant et voyageant beaucoup, il était en rapport avec les plus hautes et les plus importantes personnalités Maçonniques de tous les pays, et je vous fait grâce de leurs noms et qualités. En 1760, se crée, sur son initiative, la « Grande Loge des Maîtres Réguliers » à l’instar de celle de Paris. Ils suivent alors le Rite en 7 degrés : Apprenti, Compagnon, Maître, Maître-Parfait, Maître-Elu, Maître Ecossais et Chevalier d’Orient. Un an plus tard, ils ont progressé à pas de géants puisqu’ils déclarent pratiquer 25 grades dont celui de Chevalier de l’Aigle, du Pélican, de Saint André ou Maçon d’Hérédon, c’est-à-dire Rose-Croix qui

en relation

  • Les gants
    1924 mots | 8 pages
  • Gants
    1348 mots | 6 pages
  • Les gants blancs
    3014 mots | 13 pages
  • Les gants blancs
    456 mots | 2 pages
  • gants blancs
    578 mots | 3 pages
  • Les gants blancs
    1692 mots | 7 pages
  • Les Gants Blancs
    11589 mots | 47 pages
  • Les gants blancs
    400 mots | 2 pages
  • le port des gants
    564 mots | 3 pages
  • Les gants blancs
    556 mots | 3 pages