Gargantua de rabelais l.a

715 mots 3 pages
« Gargantua » de Rabelais (1534)

Intro : Résumé
La guerre entre les fouaciers de Pichrocole et les vignerons de Grandgousier, partie d’une simple querelle de paysans, continue malgré l’aide de Jean des Entommeurs. Grandgousier se voit obligé de rappeler son fils, qui est actuellement en train d’étudier à Paris, pour lui venir en aide. Celui-ci répond à l’appelle de son père et aide à vaincre Pichrocole. Pour remercier le frère Jean, Grandgousier lui accorde une abbaye : Thélème, qui est une abbaye pas comme les autres, en effet, il n’y a pas de lois que « fais ce que voudras ». Nous verrons ainsi en quoi ce texte, placé ingénieusement à la fin du livre ce qui lui donne une certaine importance, montre que Rabelais est un utopiste humaniste. Dans un premier tps, nous verrons pourquoi cette abbaye n’est en faite, qu’une contre abbaye, puis que seule une certaine élite peut y accéder, et enfin, que Thélème est une utopie littéraire.

I- Thélème = une contre abbaye • Les règles du monastère sont abolies
Absence de lois (l.1-2) « non par lois, statut ou règles mais selon leur vouloir et franc arbitre »
(l.4-5) « nul ne les parforçait ni à boire ni à faire chose autre quelconque »

3 vœux absents : _pauvreté (l.20) « buvons … tous buvaient », « jouons … ts jouaient » Ils boivent et jouent quand ils veulent dc ils ne sont pas pauvre car ils ne leur manque ni boissons ni jeux

(l.22-27) « » chasse luxueuse
_chasteté (l.42-43) « mariés » « mariage » : les occupants de ce pays ne sont pas destiné à rester seul
_obéissance (l.20-21) « » ils font ce qu’ils veulent
(l.4-5) « nul … nul » « parforçait » « désir leur venait » : plus de hiérarchie

• Chacun se règle suivant son libre arbitre
(l.8) « fais ce que voudras »
Seul autrui limite cette règle

(l.9) « gens libères biens nés, bien instruits, conversant en compagnie honnête, ont par nature un instinct et aiguillon qui toujours les pousse à faits vertueux et retire de vice » : phrase

en relation

  • une femme de mauvaise moeurse
    2110 mots | 9 pages
  • S Quence 1
    2106 mots | 9 pages
  • M. quint effroyables jardins "portrait du père"
    1468 mots | 6 pages
  • Descriptif 1 Re STI2D 3 S Quences I III
    18776 mots | 76 pages
  • L'amour
    119158 mots | 477 pages
  • Amalnihal, com
    207884 mots | 832 pages