Gaston deferre

1961 mots 8 pages
Gaston Paul Charles Defferre, né le 14 septembre 1910 à Marsillargues (Hérault) et mort le 7 mai 1986 à Marseille, est un résistant et un homme politique français. Membre de la SFIO puis du Parti socialiste, il est maire de Marseille d'août 1944 à novembre 1945, puis de mai 1953 à sa mort en 1986.

Parlementaire et ministre à plusieurs reprises sous les IVe et Ve Républiques, il donne son nom à deux lois importantes : la loi-cadre de 1956 ouvrant la décolonisation en Afrique et celle de 1982, sur la décentralisation.

Gaston Defferre naît dans une famille protestante cévenole, au mas de Bony, demeure construite par son grand-père Pierre Causse. Il est le second enfant de Paul (1882-1961), avoué à Nîmes et de Suzanne, née Causse (1882-1971) qui eurent trois autres enfants, Marie-Louise[N 1], née en 1908, Monique, née en 1912 et Jacques en 1914[1].

Sa mère se charge de son éducation avant qu'il n'aille poursuivre ses études secondaires au Lycée de Nîmes.

Gaston Defferre découvre l'Afrique lorsqu'il se rend avec sa famille à Dakar où son père a ouvert un bureau. En 1922, avec sa mère, il rentre en métropole. Après des études de droit à la faculté d'Aix-en-Provence, il s'inscrit comme avocat au barreau de Marseille en 1931. En 1933, il devient militant socialiste et adhère à la 10e section de la SFIO de la ville. Cette période est politiquement très agitée. Simon Sabiani, premier adjoint du maire Georges Ribot (1931-1935), incarne le basculement d'une partie de la gauche vers la droite extrême et, en raison de ses relations avec François Spirito et Paul Carbone, la confusion entre la politique et les affaires de droit commun. Les affrontements politiques culminent aux élections cantonales de 1934 avec la montée du Parti communiste, emmené par Jean Cristofol et François Billoux, puis aux municipales de 1935, où l'emporte le candidat socialiste Henri Tasso qui devient maire.

Pendant cette époque troublée, Gaston Defferre n'apparaît pas publiquement. Le 13

en relation

  • Gaston deferre
    893 mots | 4 pages
  • L'afrique de 1956 à 1975
    379 mots | 2 pages
  • Histoire et place de paris en france
    1463 mots | 6 pages
  • Cours développement economique local
    551 mots | 3 pages
  • Constit
    1618 mots | 7 pages
  • Histoire
    1302 mots | 6 pages
  • L'idéal Viril
    370 mots | 2 pages
  • Appel à projets touristiques
    1982 mots | 8 pages
  • Les étapes de la decentralisation
    489 mots | 2 pages
  • Commentaire du conseil constitutionnel de novembre 1962 - relatif à l'élection du président au suffrage universel direct
    562 mots | 3 pages