Gbhibipjb

Pages: 6 (1420 mots) Publié le: 20 juin 2012
DOCTEUR FOLAMOUR (DOCTOR STRANGELOVE)
Film qui est basé sur le roman Red Alert (1958) de Peter George
de Stanley Kubrick (1963) avec Peter Sellers, George C. Scott,
Sterling Hayden, Keenan Wynn, Slim Pickens, ...

Responsable d’une base de l’armée de l’air américaine, le général Jack Ripper est persuadé de l’existence d’un plan diabolique des Soviétiques pour capter les " fluides corporels "des mâles américains, via la fluorisation de l’eau de la planète. En réaction contre ce terrible complot dont il s’est " rendu compte " après une impuissance passagère , Ripper déclenche le " plan R " : en faisant croire à ses hommes que Washington a été détruite et le président tué, il envoie vers l’URSS ses bombardiers B-52, équipés de bombes atomiques. Enfermé avec Ripper dans son bureau, unofficier de la R.A.F., Lionel Mandrake, fait semblant d’entrer dans son délire en espérant qu’il lui confiera le code à utiliser pour faire ramener les appareils à la base.
Pendant ce temps, le président Murkin Muffley, averti de la situation, réuni les hauts responsables de l’Etat dans la " Salle de guerre " du Pentagone (War room) pour tenter d’éviter l’éclatement d’une troisième guerremondiale. Au vrai, une grande partie des dits responsables, menés par le général " Buck " Turgidson, s’avère être un ramassis de brutes anticommunistes primaires, loin d’être opposés à l’idée que l’URSS puisse être enfin rayée de la carte. Mais l’ambassadeur russe révèle l’existence d’une " machine de la fin du monde " (doom’s day machine), un système informatique qui déclencherait automatiquement l’envoide missiles nucléaires sur les Etats-Unis en cas d’attaque sur un centre stratégique soviétique. Après le suicide de Ripper, dont la base est assiégée, Mandrake arrive finalement à trouver le code, mais tous les avions ne peuvent être rappelés. L’un d’eux reste sourd aux contrordres de Washington. Comme le système de largage de la bombe se grippe, le pilote saute lui-même à califourchon sur sabombe, déclenchant ainsi le conflit nucléaire
Dans la " War room ", un personnage énigmatique propose une solution pour empêcher l’anéantissement de l’espèce humaine toute entière : le Dr. Folamour, un homme en fauteuil roulant et à l’accent allemand prononcé. Entre deux " tics " de son bras semi-paralysé rappelant furieusement le salut hitlérien, le bon docteur propose de constituer une sorted’Arche de Noé dans un abri anti-atomique. Il achève de convaincre les réticents, Turgidson en tête, en soulignant qu’il faudra, " hélas ", pour assurer la survie et la reproduction de l’espèce, " sacrifier le sacro-saint principe de monogamie. ". Quant à sélectionner ceux qui seront sauvés, il suffira de se baser sur des données " scientifiques " telles que la jeunesse, la santé, la pureté de la race…Tandis que Folamour sort miraculeusement de son fauteuil roulant en criant : " Heil, mein Führer, je marche !!! ", le reste du monde est emporté dans un feu d’artifice d’explosions nucléaires tandis que résonne une chanson de Vera Lynn, We’ll meet again.
Petite anecdote sur la fin du film, elle devait être burlesque : une bagarre de tartes à la crème dans la salle de guerre devait clore le film.Le problème est que les personnages n'étaient plus identifiables sous leur couche de crème fouettée. A cela s'ajoute le fait que les acteurs étaient morts de rire, il aurait fallu retourner la scène, or Columbia Pictures avait prévenu Kubrick qu'il devrait tourner la scène en une seule prise car elle était coûteuse. Résultat Kubrick a laissé tombé et le film s'achève sur le Docteur Folamour qui selève de son fauteuil roulant, mystérieusement revigoré par son retour au pouvoir nazi et tout excité à l'idée de forniquer dans le bunker !

Le prologue se situe donc dans le ciel, entre les nuages et le sommet des montagnes. Débuter ainsi le film est une manière de suggérer la peur nucléaire qui est perçue comme une épée de Damoclès. Le président des Etats-Unis (chef de l’exécutif) est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !